Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Progression du résultat net consolidé du Groupe Attijariwafa bank

La rentabilité financière de la banque se maintient aux meilleures normes




Le Groupe Attijariwafa bank a dégagé, au titre de l'exercice écoulé, un résultat net consolidé de 5,7 milliards de dirhams, en hausse de 6,7% par rapport à l'exercice 2015, a annoncé, récemment à Casablanca, le directeur général de ce groupe, Ismail Douiri. S'exprimant lors d’un point de presse dédié à la présentation des résultats annuels du groupe au titre de l’exercice 2016, M. Douiri a souligné que le résultat net part s'élève à 4,8 milliards de dirhams en accroissement de 5,7%, précisant que la solidité financière du Groupe se renforce à travers la hausse de 6,2 milliards de dirhams des fonds propres à 47,4 milliards de dirhams (+15,0%) et la rentabilité financière qui se maintient aux meilleures normes.
Il a également souligné qu’à l'issue de l'exercice 2016, le produit net bancaire s'élève à 19,7 milliards de dirhams en accroissement de 3,6% bénéficiant du bon comportement des activités commerciales au niveau des différents pôles du groupe (banque au Maroc, sociétés de financement spécialisées, assurance et banque de détail à l'international), rapporte la MAP.
M. Douiri a également précisé que la marge d'intérêt, la marge sur commissions et le résultat des activités de marché croissent respectivement de 1,9%, 9,4% et 9,0%, ajoutant que le résultat d'exploitation s'améliore de 7,0% à 8,5 milliards de dirhams profitant d'une progression maîtrisée des charges d'exploitation (+3,8%) et d'une baisse notable du coût du risque (-9,7%).
De son coté, le PDG du Groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, a indiqué que le groupe a clôturé la première année de déploiement de son plan stratégique «Energies 2020» par des résultats en évolution satisfaisante, et ce dans un environnement toujours marqué par une faible croissance des crédits et par le rétrécissement des marges d'intermédiation au Maroc. Il a expliqué dans ce sillage que le deuxième semestre 2016 a été caractérisé par le lancement effectif du plan stratégique 2016-2020 «Energies 2020» articulé autour de 105 projets regroupés en 27 grands programmes stratégiques et mobilisant plus de 800 collaborateurs, précisant que cette mobilisation a permis, dès les premiers mois suivant le lancement de «Energies 2020», des avancées significatives notamment en matière de digitalisation à travers la refonte des plateformes de e-banking, le développement de nouveaux moyens de paiements électroniques, la digitalisation des processus de crédits aux particuliers et le lancement de la banque 100% digitale «L'bankalik».
Par ailleurs, M. Kettani a rappelé qu’en 2016, le Groupe s'est engagé activement dans la mise en place de partenariats stratégiques visant à promouvoir l'économie verte dans les pays de présence, ajoutant qu’Attijariwafa bank a lancé plusieurs projets en partenariat avec de grands groupes internationaux afin de doter l'Afrique d'infrastructures énergétiques et de développer les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.
Dans ce sillage, Attijariwafa bank a également participé à la COP22 en tant que partenaire officiel, témoignant ainsi son engagement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique et sa contribution à l'effort du Maroc pour le développement durable, a-t-il dit ;
S’agissant du développement en Afrique, M. Kettani a expliqué qu’au cours du quatrième trimestre 2016, Attijariwafa bank a signé un accord portant sur l'acquisition de 100% de Barclays Bank Egypt et un protocole d'accord pour la prise d'une participation majoritaire dans le capital de la Cogebanque au Rwanda.
Atravers ces deux opérations, explique M. Kettani, le Groupe confirme sa volonté stratégique de se développer dans les pays africains à fort potentiel de croissance et de contribuer au renforcement de la coopération économique entre les principales régions du continent, précisant que la réalisation de ces deux acquisitions est conditionnée par l'obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc, en Egypte et au Rwanda. Afin de financer son développement régional, Attijariwafa bank s'est allié avec SNI dans le métier de l'assurance. Les deux partenaires deviennent ainsi co-actionnaires à parts égales de Wafa Assurance, a-t-il également indiqué.

Mercredi 15 Mars 2017

Lu 968 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.