Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier match et premiers défis pour le PSG version Galtier


Libé
Jeudi 14 Juillet 2022

C'est le début de l'ère Christophe Galtier: le nouvel entraîneur du Paris SG inaugure son mandat vendredi avec un match amical à huis clos contre Quevilly-Rouen (L2) et nombre de défis à relever, entre gestion des ego, système à roder et recrues attendues.

Nommé début juillet, le technicien champion de France 2021 avec Lille s'est mis à l'ouvrage au Camp des Loges où on a pu le voir, casquette vissée sur la tête, diriger les séances d'entraînement.

 On l'attend beaucoup dans la gestion des ego, forcément sourcilleux, du vestiaire parisien.
 Le natif de Marseille a reconnu qu'il comprenait "les gens sceptiques" quant à son inexpérience européenne (6 matches de Ligue des champions seulement avec Lille, aucune victoire), mais il a aussi assuré qu'il saurait "imposer" sa poigne.

"Je vais beaucoup échanger avec les joueurs, j'ai déjà rencontré des vestiaires avec beaucoup d'ego, et c'est un privilège d'avoir un effectif de ce niveau-là", a lancé Galtier lors de sa présentation à la presse. "Je ne vais pas révolutionner le vestiaire, je vais regarder, écouter, et je sais que j'aurai l'appui de la direction si un joueur ne se plie pas au projet".

Le nouvel entraîneur parisien a eu la bonne surprise de voir certains joueurs revenir de vacances de manière anticipée, comme Lionel Messi ou Neymar. Il a soigné sa communication au sujet du Brésilien, le qualifiant de "joueur de classe mondiale" et appelant à ce que "Ney" reste au PSG.

Quant à Kylian Mbappé, Galtier "sait ce qu'il apporte" et devra composer avec le nouveau statut du champion du monde français, qui a prolongé en grande pompe jusqu'en 2025 avec des garanties sportives de sa direction...
A Lille ou à Nice, Galtier alignait un système assez immuable en 4-4-2, souvent replié devant sa cage pour jaillir en contre.
A Paris, l'entraîneur a reconnu qu'il faudrait changer de logiciel, "jouer bien" et miser davantage sur la "possession de balle" face à des "blocs bas", une mue à appliquer dès vendredi contre Quevilly.

"Ça ne ressemblera pas du tout à ce que j'ai pu faire avant", a-t-il admis, tout en dévoilant sa feuille de route: "Rythme, précision, intensité, récupérer le ballon très haut pour mettre l'adversaire sous pression".

L'un des chamboulements concernera la défense à trois, "grande orientation" annoncée par Galtier, avec Marquinhos, Presnel Kimpembe et Sergio Ramos... voire une recrue, comme le Slovaque Milan Skriniar, évoqué par plusieurs médias.

Qui sera le gardien N.1 du PSG cette saison ? La presse a évoqué un choix porté sur Gianluigi Donnarumma au détriment de Keylor Navas et le premier match amical vendredi pourrait déjà donner des éléments de réponse.

En tout état de cause, Galtier n'imagine pas reproduire le schéma de son prédécesseur Mauricio Pochettino, qui avait alterné entre l'Italien et le Costaricien dans la cage. "J'ai par principe de toujours nommer un numéro 1 et un numéro 2", a-t-il prévenu.
Reste à savoir enfin quelles recrues pourront être alignées lors des premiers matches amicaux du PSG.

Pour l'heure, seul Vitinha, arrivé du FC Porto pour 41,5 M EUR, a rejoint l'effectif parisien.
Le petit milieu portugais pourrait porter pour la première fois le maillot parisien vendredi contre QRM, en attendant d'autres renforts: outre Skriniar, les médias français évoquent aussi la piste du puissant attaquant international italien Gianluca Scamacca (Sassuolo) ou de l'international moins de 20 ans français Hugo Ekitike (Reims).

Enfin, il y a la question des indésirables au sein d'un effectif que Galtier juge pléthorique: la présence ou l'absence de certains joueurs, vendredi sur le banc, pourrait donner quelques indices sur les projets du PSG à leur égard, de même que sur la composition du groupe qui s'envolera samedi pour la tournée d'été au Japon.


Lu 1405 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS