Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Polémique autour du joueur du WAC, Lahcen Zidoun : La vérité perdue entre la version du Wydad et celle du Kawkab


MOHAMED BOUARAB
Lundi 16 Février 2009

Polémique autour du joueur du WAC, Lahcen Zidoun : La vérité perdue entre la version du Wydad et celle du Kawkab

Au lieu que notre championnat de football, dit d'élite, vaille par les performances de ses joueurs, les prestations de ses clubs et la bonne gestion de ses dirigeants, c'est tout le scénario contraire auquel nous avons droit.
Chaque journée apporte son petit lot de misères, fait pour nous rappeler que restructuration, mise à niveau, professionnalisme…demeurent des termes vides de sens. Les gaffes ne cessent de se multiplier et les litiges de ravir la vedette.
Et c'est « l'infortuné Wydad » qui ne rate aucune occasion pour se mettre, malgré lui, sous les feux de la rampe. Après l'affaire de l'intégration de trois joueurs étrangers contre l'Olympique de Khouribga, les Rouges seront une fois encore appelés à se justifier pour défendre les points de la victoire glanés contre le Kawkab de Marrakech. En recourant lors de cette confrontation au service du jeune joueur Lahcen Zidoun, le WAC a failli au règlement, puisque ledit joueur n'a pas été qualifié après, selon une version, avoir déclaré qu'il était blessé et qu'il ne pouvait pas accompagner l'équipe nationale juniors qui avait pris part dernièrement à la première édition des Jeux du Sahel. Et l'article 5.31 se veut des plus clairs dans ce cas de figure. Il stipule que tout joueur ayant décliné la convocation de l'équipe nationale pour cause de blessure, ne peut disputer le match suivant avec son club.
Le championnat national compte un précédent cas similaire, à savoir celui de l'OCK qui avait été privé du titre, pour points retranchés, après que le club khouribgui avait commis la bévue d'aligner son gardien de but Sibouss qui avait prétexté auparavant une blessure l'empêchant de rejoindre les rangs de l'équipe nationale.
Pour obtenir gain de cause, une seule solution se présente pour le Wydad. C'est de prouver que le club n'a reçu aucune correspondance, à savoir un certificat médical, délivré par le médecin de l'équipe nationale juniors faisant état de l'indisponibilité de Lahcen Zidoun. D'après nos sources, cette affaire ne devrait pas traîner et pourrait donc être tirée au clair dès aujourd'hui.
La deuxième version va dans le sens qu'il n' y a pas d'affaire Zidoun et que la réserve du KACM est dénuée de tout fondement. D'après cette version, si Lahcen Zidoun n'a pas été retenu par le sélectionneur national, Abdellah Blinda, c'est que le jeune international wydadi a été écarté du groupe en partance pour Niamey.
Laquelle des deux versions tient la route ? En tout cas, le Wydad n'a que faire de ces problèmes à un moment où sa machine commence à tourner à plein régime, alignant quatre victoires de rang, ce qui a permis au groupe de reprendre confiance et de se repositionner en course pour le sacre final.


o Qualification des FAR en Ligue des champions
Les FAR de Rabat ont réussi, samedi en dehors de leur base, à se qualifier pour le prochain tour de la Ligue africaine des clubs champions. Les Nationaux ont été défaits au match retour du tour préliminaire par les Cap-verdiens de Sporting Praïa par un but à zéro. Lors du match aller disputé à Rabat, les Militaires avaient fait l'essentiel, scellant le sort de ce premier acte sur le score fleuve de six buts à un.
Au prochain tour, les FAR ont hérité d'un sacré morceau du football continental, les Camerounais de Coton Sport.
Quant au deuxième représentant du football national dans cette C 1, l'Ittihad de Khémisset, il s'est qualifié au tour suivant suite au forfait de l'équipe gambienne de Wallidan.



Lu 760 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS