Plus riche que la reine Akshata Murty l’épouse du Chancelier de l’Echiquier sous les projecteurs

A 42 ans, Akshata Murty détient des parts valant près d’un milliard de dollars dans l’entreprise Infosys, dont la valeur est aujourd’hui estimée à 100 milliards de dollars


Libé
Dimanche 10 Avril 2022

S a fortune dépasse celle de la reine Elizabeth II: fille d’un milliardaire indien, Akshata Murty, épouse du ministre britannique des Finances Rishi Sunak, se retrouve propulsée sous les projecteurs médiatiques en raison de son statut fiscal avantageux. Alors qu’elle vit avec son mari à Downing Street, à Londres, cette ressortissante indienne est considérée par le fisc britannique comme une personne “non domiciliée” au Royaume Uni et ses revenus issus de l’étranger ne sont donc pas taxés.

Or, à 42 ans, Akshata Murty détient des parts valant près d’un milliard de dollars dans l’entreprise Infosys, géant indien des technologies cofondé par son père N.R. Narayana Murthy en 1981 et dont la valeur est aujourd’hui estimée à 100 milliards de dollars Cela représente une fortune plus importante que celle de la reine Elizabeth II, qui se chiffre à quelque 350 millions de livres (420 millions d’euros), selon le journal britannique The Sunday Times. Cela assure également à Akshata Murty des dizaines de millions de livres de dividendes, sur lesquels elle aurait été lourdement taxée sans son statut fiscal. Tout à fait légal, le dispositif fait mauvais genre quand les Britanniques sont confrontés à une chute historique de leur pouvoir d’achat et Rishi Sunak se montre très réticent à aider davantage les ménages, voyant sa popularité chuter.

Au côté de son richissime père, Akshata grandit sous l’éducation stricte de sa mère Sudha Murty, première femme à être nommée ingénieure au sein du groupe automobile Tata Motors. Elle interdit à Akshata et son frère Rohan la télévision à la maison et les force à se rendre à l’école en rickshaw, comme tous leurs autres camarades de classe. Considérée par certains comme “la grand-mère préférée des Indiens”, Sudha Murty, 71 ans, est aussi une autrice prolifique qui a permis la construction de 60.000 bibliothèques en Inde. Akshata Murty et Rishi Sunak se rencontrent à l’université de Stanford aux Etats-Unis. Elle y suit un master en business et lui bénéficie d’une bourse.

Dans une société indienne où l’organisation en classes sociales est encore la norme, les parents d’Akshata acceptent qu’elle se marie avec un homme issu d’une classe inférieure, fils d’un médecin originaire de la ville britannique de Southampton, dans le sud de l’Angleterre. Dans une lettre où il donne son assentiment à sa fille concernant sa relation, le père d’Akshata affirme que Rishi Sunak correspond à “tout ce que tu avais décrit: brillant, beau et surtout honnête”. Quelque 1.000 invités, dont des hommes politiques, des chefs d’entreprise et des joueurs de cricket, assistent au mariage du couple en 2009.

Rishi Sunak gravit les échelons. Malgré ses origines relativement modestes et son job de serveur dans sa jeunesse qu’il aime rappeler, il a fréquenté une école privée et, avant Stanford, l’université d’Oxford. Il est ainsi très jeune intégré à l’élite politico-médiatique britannique et entame une carrière de banquier d’affaires à Goldman Sachs, avant d’être élu député. Propulsé ministre des Finances juste au début de la pandémie, il ouvre les vannes de l’argent public pour maintenir l’économie à flot, ce qui lui vaut une popularité considérable. Un temps donné, possible successeur de Boris Johnson, il voit son étoile ternir avec la crise actuelle du pouvoir d’achat.

Le Chancelier reste inflexible et son train de vie contraste avec les difficultés des Britanniques. Rishi Sunak et sa femme sont propriétaires d’au moins quatre biens immobiliers, dont une maison estimée à sept millions de livres à Londres et un appartement à Santa Monica en Californie. Akshata Murty est également la directrice de la société d’investissements Catamaran Ventures qu’elle a fondée en 2013 avec son mari, et elle a créé sa propre marque de mode en 2010, Akshata Designs.


Lu 1541 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 15 Mai 2022 - 19:00 Dadju, entre parole vive et coeur tendre