Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mondial 2026 : Le Maroc y a pourtant cru

Face au Goliath américain, il en fallait beaucoup plus




Le scénario prévu a pris forme. L’organisation de la Coupe du monde 2026 a été attribuée, mercredi à l’issue des travaux du 68ème Congrès de la FIFA à Moscou, au trio Etats-Unis/Canada/Mexique, au détriment de la candidature marocaine.
Ce fut une large victoire pour United 2026 qui, sur 199 associations et Fédérations ayant voté, a obtenu 134 voix contre seulement 65 pour Maroc 2026. Il s’agit là de la cinquième tentative d’organisation du Mondial vouée à l’échec pour le Maroc après les éditions de 1994, 1998, 2006 et 2010, remportées respectivement par les Etats-Unis, la France, l’Allemagne et l’Afrique du Sud.
Aussitôt l’annonce faite,  le comité marocain a tenu à saluer la victoire de United 2026, indiquant dans son compte Twitter qu’"au 68e congrès @FIFAcom, les pays membres ont voté en faveur de la candidature nord-américaine, qui organisera la @FIFAWorldCup 2026. #Maroc2026 félicite @united2026 pour leur victoire".
Il faut reconnaître que, depuis un bon bout de temps, tout laissait croire que la candidature marocaine aurait du mal à franchir avec succès le cap du vote, surtout après la sortie médiatique du président de la FIFA, Gianni Infantino, sollicitant, dans un entretien accordé au quotidien sportif spécialisé L’Equipe, les votants à tenir compte de la notation de la task force aux deux dossiers. Et il n y a pas photo à ce propos avec un 4 sur 5 pour la candidature américaine contre 2,7 pour le dossier marocain.
Gianni Infantino ne s’était pas limité à cet argument, puisqu’il a appelé  les associations votantes du «regarder le rapport (de la task force) et ce qui est bon pour le football. Prenez une décision qui doit être basée sur vos convictions, uniquement liée au football. Car sinon, vous ne faites juste qu’une déclaration de géopolitique dans le monde. Ça ne peut pas être comme ça. On parle de foot, de bonheur».  Pour le patron de la FIFA,  «une déclaration de géopolitique dans le monde laisse sous-entendre un dossier qui vise l’obtention de voix à partir d’un jeu de blocs de Fédérations », ce qui a constitué le plus clair de la stratégie adoptée par le comité chargé de la candidature marocaine.
Partant de là, des pays indécis s’étaient décidés en fin de compte à l’instar de l’Allemagne qui a opté pour United 2026 pour que l’écart soit considérable au décompte final, au moment où le voisin espagnol s’était abstenu.
Pourvu que les enseignements de ce cinquième échec soient retenus une fois pour toutes. La page 2026 tournée, il serait beaucoup plus approprié de se proposer à l’organisation de manifestations d’envergure continentale, telle la Coupe d’Afrique des nations, épreuve que le Maroc n’a abrité qu’une seule fois en 1988.   
Il convient de rappeler en dernier lieu que le Mondial 2026 verra pour la première fois la participation de 48 sélections au lieu de 32 actuellement.

Ont voté pour Maroc 2026

Algérie, Albanie, Angola, Belarus, Belgique, Brésil, Brunei, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Chad, Chine, Taïpei chinois, Comore, Congo, Congo DR, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Guinée Equatoriale, Erithrée, Estonie, Ethiopie, France, Gabon, Gambie, Guinée Bissau, Italie, Kazakstan, Kenyza, Corée DPR, Libye, Luxembourg, Macau, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Pays-Bas, Niger, Nigeria, Omar, Palestine, Qatar, Rwanda, Sao Tomé et Principé, Sénégal, Serbie, Seychelles, Slovaquie, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Swaziland, Syrie, Tadjikistan, Tanzanie, Togo, Tunisie, Turquie, Ouganda, Yémen, Zambie.

Se sont abstenus

Espagne, Slovénie et Cuba.

Ont voté pour United 2026

Afghanistan, Les Samoa Américaines, Andorre, Angola, Antilles, Antilles et Barbade, Argentine, Arménie, Aruba, Australie, Autriche, Azerbaijan, Bahamas, Bahrein, Bangladesh, Barbade, Belize, Benin, Bermude, Bhutan, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Les Iles vierges britanniques, Bulgarie, Cambodge, Cap-Vert, Les Iles Cayman, Chilie, Colombie, Les Iles Cook, Costa Rica, Croatie, Curaçao, Chypre, Tchéquie, Danemark, Dominique, République dominicaine, L’Equateur, Salvador, l’Angleterre,  Iles Féroé, Fidji, Finlande, Macédoine, Géorgie, Allemagne, Gibraltar, Grèce, Grenade, Guatemala, Guinée, Guyane, Haïti, Honduras, Hong Kong, Hongrie, Islande, Inde, Indonésie, Irak, Israël, Jamaïque, Japon, Jordanie, Corée du Sud, Kosovo , Koweit, Kirghizistan, Laos, Lettonie, Liban, Lesotho, Liberia, Liechtenstein, Lituanie, Malaisie, Maldives, Malte, Moldavie, Mongolie, Monténégro, Montserrat, Mozambique, Myanmar, Namibie, Népal, Nouvelle Calédonie,  Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Irlande du Nord, Norvège, Pakistan, Panama, Papouasie Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, République d’Irlande, Roumanie, Russie, Samoa, San Marino, Arabie Saoudite, Ecosse, Sierra Leone, Singapour, Iles Solomon, Afrique du Sud, Sri Lanka, St. Kitts et Nevis, St. Lucia, St. Vincent et les Grenadines, Suriname, Suède, Suisse, Tahiti, Thailand, Timor-Leste, Tonga.

 

Historique des candidatures marocaines

Coupe du monde 1994
Pays candidats :
Brésil
Maroc
États-Unis
Malgré la présence de trois candidats, la désignation du pays hôte se déroula en un tour. Pour la troisième fois le vote eut lieu à Zurich, le 4 juillet 1988. Les États-Unis gagnèrent de trois voix sur le Maroc.

Résultats :
États-Unis, 10 voix
Maroc, 7 voix
Brésil, 2 voix

Coupe du monde 1998
Pays candidats :
France
Maroc
Suisse
À l'issue du premier tour, la France fut désignée le 2 juillet 1992 à Zurich, siège de la FIFA.

Résultats :
France , 12 voix
Maroc / 7 voix

Coupe du monde 2006
Pays candidats :

Brésil
Angleterre
Allemagne
Maroc
Afrique du Sud
Le 7 juillet 2000, le Comité Exécutif se réunit à Zurich pour désigner le pays hôte en 2006. Le Brésil se retira trois jours avant le vote1. Pour la première fois, il fallut plus d'un tour pour désigner le pays hôte. Après trois tours, l'Allemagne, qui termina à chaque fois première, fut choisie aux dépens de l'Afrique du Sud.

Résultats :


Coupe du monde 2010
Pays candidats :

Egypte
Libye / Tunisie
Maroc
Afrique du Sud
Le principe de la rotation des continents pour l'organisation de la Coupe du monde entra en vigueur pour l'édition 2010. Elle fut la première Coupe du monde de football organisée en Afrique, et le premier événement sportif majeur sur le continent, puisque les Jeux olympiques ne s'y sont encore jamais déroulés. Après la confirmation que les candidatures conjointes n'étaient plus autorisées par la FIFA, la Libye et la Tunisie durent se retirer. Le 15 mai 2004, l'Afrique du Sud, après son échec pour 2006, fut désignée au premier tour, devant le Maroc.

Résultats :
Afrique du Sud, 14 voix
Maroc, 10 voix
Egypte, 0 voix

M.Bouarab
Jeudi 14 Juin 2018

Lu 1840 fois


1.Posté par Abdelhakim le 13/06/2018 22:01
Winston Churchill disait ( en politique , il n y a pas d amis seulement des intérêts )
Ce vote était plus politique que sportive ,
Bravo a la federation marocaine et tout ceux qui ont votés pour nous et pour la serpillière des américains (la federation de football de l Arabie saoudite qu ils aillent voir ailleurs quand ils auront besoin de nous la prochaine fois )
Bref c est du passé ,concentrant nous maintenant pour la sélection marocaine et souhaitons a la sélection marocaine d aller le plus loin possible et passer inchallah la phase des poules dans cette compétition de la coupe du monde en Russie 2018

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés