Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Messi offre une première réussie à Setién




Première réussie: pour son premier match sur le banc du FC Barcelone, le nouvel entraîneur blaugrana "Quique" Setién, nommé lundi, a vu son équipe battre Grenade (1-0) grâce à Messi dimanche, et reprendre les rênes du classement du Championnat d'Espagne.
Après seulement six jours en poste, Setién a commencé son aventure catalane avec un succès en clôture de la 20e journée de Liga, et l'homme qui a offert ce lever de rideau réussi à son coach se nomme Lionel Messi.
Avec un but (76e) et une prestation encore excellente, le capitaine blaugrana, aidé par le carton rouge infligé à German Sanchez (76e), a porté les siens vers le succès et la première place, à égalité de points avec le Real Madrid (43 points), vainqueur de Séville (2-1) samedi.
"Quique" Setién, déjà un pari réussi ? Si le résultat est positif, Grenade reste un promu classé 10e, et le technicien de Santander, 61 ans, nommé lundi en même temps qu'Ernesto Valverde était limogé, n'a eu que six jours pour poser les bases de son projet.
"J'ai vu beaucoup de choses du Barça que je veux, ce soir", a apprécié Setién après le match, dimanche. "Mais j'en avais déjà vu contre l'Atlético l'autre jour (en Supercoupe d'Espagne). Le Barça fait des choses bien depuis des années. Il n'y a pas tant de choses à changer. La rigueur, peut-être, la discipline mentale", a confié le technicien.
Mais dans le jeu, dimanche, les Catalans, sans briller, ont offert les premiers signaux d'un retour vers leur essence, à l'image des sorties rapides avec des passes en une touche de balle et une projection express vers l'avant (12e, 30e) qui ont rappelé par bribes le Barça de Pep Guardiola, modèle du technicien de Setién au même titre que Johann Cruyff.
Avec 1.005 passes (dont 92% réussies, soit 921), et 82% de possession de balle, le Barça version Setién a établi les nouveaux records de la saison en termes de nombre de passes et de possession en Liga... se rapprochant des meilleurs quotas de la grande époque Guardiola.
Le Barça a-t-il retrouvé son ADN, que Valverde était accusé de détruire avec son pragmatisme ? Il est trop tôt pour le dire, car comme il l'a dit, Setién n'a encore rien révolutionné, et les joueurs n'ont rien réinventé.
Quelques décisions imprécises, des contrôles brouillons, aussi, mais un constat: les coéquipiers de Leo Messi ont la volonté de revenir vers leur identité de jeu.
Et si l'entraîneur a changé, le sextuple Ballon d'Or argentin, exemplaire, est resté le même.
Pour d'autres aussi, le retour au championnat s'est révélé compliqué: les équipes revenues de la Supercoupe d'Espagne, achevée le 12 janvier à Jeddah (Arabie Saoudite) par le titre du Real Madrid, ont flanché. Samedi, l'Atlético a retouché le fond à Eibar (2-0), tandis que Valence a été impuissant dimanche à Majorque (4-1). Cette 20e journée profite donc à merveille à Getafe, qui se rapproche à deux points du podium grâce à son bon résultat à Leganés (3-0) samedi, et grâce surtout aux mauvais résultats des autres candidats aux places européennes, comme Séville, Valence, la Real Sociedad ou Bilbao, qui n'ont pas trouvé le succès.

Mardi 21 Janvier 2020

Lu 436 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.