Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Maroc Stone” jette son dévolu sur le BTP africain




Le deuxième Salon international du marbre et des
produits en pierres naturelles prévu
du 19 au 21 janvier prochain


Plus d’une centaine d’exposants originaires d'une douzaine de pays dont l’Egypte, le Niger, l’Inde, l’Espagne, l’Italie, la Turquie et le Sénégal, sont attendus au deuxième Salon international du marbre et des produits en pierres naturelles au Maroc, « Maroc Stone », prévu du 19 au 21 janvier prochain à l'Office des changes de Casablanca.
Aider le secteur marocain à saisir les opportunités offertes par la dynamique de croissance internationale. Tel est l’objectif de ce rendez-vous, organisé par Global Event, entreprise marocaine d’évènementiel et l’entreprise turque Pyramids Group, en collaboration avec l'Association marocaine des marbriers (AMM).
Cette année, «Maroc Stone» connaît une croissance de 20%. Cette évolution  n’a pas échappé aux organisateurs qui y voient « une marque de confiance consubstantielle au besoin auquel l’évènement répond, mais aussi au travail combiné des équipes de Global Event, Pyramids Group et AMM », ont-ils souligné lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca. Ces derniers en veulent pour preuve le bouclage de la commercialisation de l’espace initialement prévu à un mois de l’ouverture de cet événement. Au point qu’ils envisagent d’ouvrir un espace supplémentaire pour répondre à la demande de nouveaux exposants nationaux et internationaux, ont-ils soutenu.
A noter que ce secteur compte près de 146 unités industrielles, produit environ 300.000 tonnes et génère plus de 5.000 emplois directs et plus de 20.000 emplois indirects.
Selon Ikram Ettis, directrice générale de Global Event, « le Maroc dispose de gisements importants de pierres dimensionnelles (marbre) avec une grande variété de produits permettant d’envisager un développement important de la production nationale ». Toutefois, a-t-elle relevé, le secteur reste encore sous exploité.
En effet, alors que ces réserves sont estimées à des centaines de millions de tonnes, le pays ne produit actuellement que 298.000 tonnes de blocs bruts, représentant 0,37% de la production mondiale, ont expliqué les organisateurs.
Comme l’a souligné le président de l’AMM Ayoub Kahlaoui, « le Royaume a toutes les prédispositions pour être une plaque tournante de la filière ». Encore faut-il que « le secteur sache tirer profit de la dynamique de croissance du marché mondial du marbre et de la pierre naturelle », a-t-il déclaré.
Il est important d’aider le secteur marocain à saisir les opportunités offertes par la dynamique de croissance internationale. Pour A. Kahlaoui « cela passe également par des collaborations poussées avec des pays comme la Turquie qui, avec la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Italie et l’Espagne sont en phase de concentrer plus de 70% de la production mondiale ».
En ce qui concerne le salon, notons que 20% des exposants présenteront du marbre marocain. Notons également que des Marocains exposeront des produits venant d’ailleurs, selon Ikram Ettis.
L'Association marocaine des marbriers compte plus d’une cinquantaine d’adhérents. Créée il y a 27 ans, cette organisation s’est donné comme mission de défendre les intérêts de ses membres et de coordonner les actions de mise à niveau des entreprises membres. L’association travaille aussi à favoriser le développement de la technicité du secteur et le renforcement de la valorisation de la pierre au Maroc par la formation et la veille technologique, outre la promotion du secteur en interne et auprès des marchés extérieurs.
Comme le rappelle le président de l’Association, «Maroc Stone»,  a été créé pour «donner de la visibilité sur l’ensemble de l’offre locale et internationale existante et sur les innovations tout en donnant la possibilité d’entrevoir les synergies potentielles et perspectives dans la cadre de la collaboration Nord-Sud et Sud-Sud ».
Selon les prévisions des organisateurs, pas moins de 6000 visiteurs nationaux et internationaux sont attendus à cette édition, placée sous l’égide du ministère du Transport, de l’Equipement et de la Logistique.

Alain Bouithy
Jeudi 29 Décembre 2016

Lu 1356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021