Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

ManU s'offre la Juve en Ligue des champions

Man City tout proche des huitièmes




Tout a changé en fin de match: Manchester United s'est imposé dans les dernières minutes sur le terrain de la Juventus Turin (2-1) mercredi, dans une soirée de Ligue des champions qui a vu Manchester City faire un très grand pas vers les 8es de finale.
Contre l'AEK Athènes, le Bayern Munich s'en est remis à son avant-centre Robert Lewandowski, auteur d'un doublé (31e sur penalty, et 71e), pour s'emparer de la première place du groupe E.
Les Munichois, 10 points, prennent une option sur la qualification alors que l'Ajax (8 points) et le Benfica (4 points) ont fait match nul 1-1.
6 buts à 0, dont un triplé de Gabriel Jesus: le Manchester City de Pep Guardiola n'a pas fait de détail contre le Shakhtar Donetsk et file tout droit vers les 8es de finale, sauf incroyable retournement de situation dans cette poule F.
Derrière, Lyon a bêtement craqué en fin de partie contre Hoffenheim (2-2), après avoir mené 2-0 à domicile. Les Lyonnais restent en ballottage favorable mais ont une nouvelle fois raté le coche alors qu'ils pouvaient faire un grand pas vers les 8es. L'OL n'a plus atteint ce stade de la compétition depuis la saison 2011-2012 et une humiliante défaite contre l'APOEL Nicosie.
Dans le groupe G, le Real Madrid, triple tenant du titre, a écrasé la modeste équipe tchèque du Viktoria Plzen 5-0, dans une partie marquée par un doublé de Benzema. "KB9" a ainsi dépassé la barre des 200 buts sous le maillot du club espagnol devenant le 7e joueur à franchir ce cap pour les Merengue, a relevé le statisticien Opta.
De quoi donner le sourire à l'entraîneur intérimaire Santiago Solari, qui se verrait bien rester en poste si l'embellie de son club se confirme, après un début de saison catastrophique et le limogeage de Julen Lopetegui. Un peu plus tôt, la Roma a fait le job sur le terrain du CSKA Moscou (2-1) et se rapproche des 8es elle aussi.
On peut dominer un match, mais le perdre dans les dernières secondes... Le Juve-Manchester United en a été une parfaite illustration. Après une série d'occasions en faveur de son équipe, Cristiano Ronaldo a fini par trouver la faille (65e). Le meilleur buteur de toute l'histoire de la Ligue des champions (121 réalisations) a ainsi marqué son premier but en C1 avec ses nouvelles couleurs turinoises et mis fin à une disette de 453 minutes sans marquer dans la compétition reine.
Mais Manchester United (2e, 7 points) a renversé la table en fin de match, grâce à un superbe coup franc de Juan Mata (86e) et un but contre son camp italien (90e).
Valence (3e, 5 points) a de son côté dominé les Young Boys de Berne (3-1). Même si la Juve (9 points) reste en tête et en bonne posture, le suspense est relancé dans ce groupe.

Sterling s'excuse pour avoir provoqué un penalty imaginaire

L'attaquant de Manchester City Raheem Sterling s'est excusé mercredi pour avoir provoqué un penalty imaginaire lors de la victoire des "Citizens" contre le Shakhtar Donetsk (6-0), lors de la 4e journée de la Ligue des champions.
"J'ai essayé de piquer le ballon et je ne sais pas ce qui s'est passé. Je n'ai pas senti de contact. J'ai effleuré le ballon. Mes excuses à l'arbitre", a réagi l'Anglais, au micro de BT Sport à l'issue de la rencontre.
A la 24e minute, Sterling est tombé tout seul dans la surface en se prenant les pieds dans la pelouse, sans aucun contact du défenseur derrière lui, Mykola Matviyenko
Pensant à un contact, l'arbitre Viktor Kassai a toutefois accordé un penalty, provoquant le rire jaune du gardien Andriy Pyatov. Le Brésilien Gabriel Jesus a transformé pour donner deux buts d'avance aux champions d'Angleterre.
Interrogé sur le penalty, Pep Guardiola a estimé que son joueur aurait dû avertir l'arbitre que le défenseur n'avait rien à se reprocher.
"Nous avons réalisé que ce n'était pas un penalty. Raheem aurait pu le dire à l'arbitre. Nous n'aimons pas marquer dans ces situations", a estimé l'Espagnol, avant de plaider pour la VAR.
Le Catalan ne s'est toutefois pas dit prêt à demander à ses joueurs de passer le ballon au gardien ou de manquer volontairement un penalty, aussi injustifié soit-il.
"Un entraîneur ne demanderait jamais ça. Mais je suis jeune, je vais apprendre", a-t-il déclaré.

Vendredi 9 Novembre 2018

Lu 536 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés