Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Location de voitures : Une envolée des prix qui fait jaser


Libé
Jeudi 26 Août 2021

Alors que la saison estivale bat son plein, les voitures de location se font de plus en plus rares et leurs prix ne cessent d'augmenter, au grand dam des clients qui sont nombreux à déplorer cette situation.

Les tarifs journaliers de location des voitures sont montés en flèche, dopés par une demande grandissante suite à la réouverture des frontières et l'assouplissement des restrictions de déplacement.

Une embellie qui intervient après un épisode douloureux pour les agences de location dont l’activité a été mise à l’épreuve par la pandémie de Covid-19, à l’instar de l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur touristique.

En effet, plusieurs loueurs n’ont pas survécu à la crise sanitaire liée à la Covid-19 et ont été contraints de mettre la clé sous le paillasson. Par conséquent, la flotte des voitures de location s’est réduite significativement, provoquant un déséquilibre entre l’offre et la demande au moment de la reprise de l’activité.

Sur la toile, les internautes s’indignent de la hausse des prix de location qui concerne toutes les catégories de voitures, des petites citadines aux marques les plus luxueuses. Une situation qui n’arrange pas les voyageurs, en quête du confort et de la liberté que leur procure le déplacement en voiture.

Tenté par un voyage au nord du Maroc en ces temps de canicule, Reda, un cadre du secteur privé, a fait le tour des agences de location à la recherche d’une citadine bon marché mais il a dû changer de plan, faute de choix abordables.

"Les prix ont largement augmenté par rapport à une saison estivale d’avant crise. Cela excède le budget que j’ai prévu pour une voiture de location", déplore Reda, qui optera pour le transport public pour ses déplacements.

Approché par la MAP, Mounir Chami, professionnel du secteur et président de l’Organisation marocaine du transport routier, a attribué cette situation aux répercussions néfastes de la pandémie, estimant qu’"il n’y a plus assez de véhicules sur le marché pour satisfaire la demande, ce qui fait augmenter les prix et le temps d’attente des clients".
La demande pour les voitures de location s’est effondrée, après le déclenchement de la crise sanitaire, provoquant des restrictions de déplacement pour les Marocains résidant à l’étranger et les touristes, qui constituent la clientèle principale des loueurs, a-t-il relevé.
Pour redynamiser le secteur, M. Chami a appelé à davantage d’aide en faveur de cette activité qui fait partie intégrante du secteur touristique national, ce qui implique, a-t-il dit, "leur inclusion dans le contrat-programme portant sur la relance du secteur touristique"…

Par Youness Akrim (MAP)


Lu 741 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS