Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Like Yesterday" remporte le GP du Festival international du cinéma et de la mer de Mirleft




Le court-métrage italien "Like Yesterday" de la réalisatrice Noemi Aprea a remporté le Grand Prix de la cinquième édition du Festival international du cinéma et de la mer (FICM), qui s'est clôturée samedi dans la ville de Mirleft (province de Sidi Ifni).
Le Prix du jury, présidé par le cinéaste franco-iranien Mamad Haghighat, a récompensé à la fois "The beekeeper" et "Dejamah" des réalisateurs iraniens Mohamed Talebi et Amirali Mirderikvand, respectivement.
Dans la catégorie des courts-métrages documentaires, le Grand Prix a été attribué au film italien "The Still Sea" de la réalisatrice De Maco Masin.
Le court-métrage portugais "Breaking Waves" du réalisateur Paulo Fojardo s'est vu octroyer "une mention spéciale" du jury, présidé par Driss Moubarik, président de l'Association "Initiative culturelle" et directeur du Festival "Cinéma et migrations" d'Agadir. 
Le FICM 2018 a été marqué par des hommages rendus à plusieurs personnalités locales, notamment à l'acteur Moubarak El Attach, vedette du cinéma amazigh.
Le Festival a également déroulé le tapis rouge cette année au célèbre acteur égyptien Ahmed Badir, aux côtés d'autres figures artistiques.
Cette édition s'est caractérisée par une ouverture sur le domaine de la pêche maritime à travers une programmation "Laylat al bahar", durant laquelle un hommage a été rendu aux employés de ce secteur et à la vie des pêcheurs en général.
Au programme de cet événement figuraient des projections cinématographiques en relation avec la thématique de la mer, le territoire et l’environnement, entre documentaires et fictions, ainsi que des ateliers de formation pour les jeunes et les élèves de Mirleft, des rencontres entre les acteurs du développement et une série d’activités intellectuelles et de divertissement.
Première manifestation artistique et cinématographique du genre au niveau national, ce festival a pour objectif de regrouper ce qui est nature touristique et créativité cinématographique, en considérant le cinéma et la culture des bases essentielles à l’acte de développement, dans la mesure où ils contribuent à la valorisation du goût artistique esthétique de l’humain, le développement du sens critique, l’élargissement de ses horizons intellectuels à travers les différents problèmes qu’ils posent.
La cinquième édition a été initiée en partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM), les conseils territoriaux de Mirleft et de Sidi Ifni, le conseil provincial de Sidi Ifni, et en coordination avec le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, outre des institutions sociales et économiques.

Libé
Lundi 8 Octobre 2018

Lu 690 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.