Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions: Le Barça accroché par Chelsea


AFP
Jeudi 30 Avril 2009

Ligue des champions: Le Barça accroché par Chelsea
La solide défense de Chelsea a tenu tête au jeu offensif du FC Barcelone (0-0), mal servi par un Messi qui a raté sa demi-finale aller de Ligue des champions, mardi au Camp Nou: la place pour la finale de Rome se jouera au retour à Stamford Bridge mercredi prochain.
Le muscle a muselé le football? Non, Chelsea est une superbe équipe qui défend intelligemment et a eu des occasions, mais l’opposition de style a eu lieu: la puissance physique des Blues était bien ce qui pouvait contrarier le collectif catalan. Et le match a tenu ses promesses, malgré le score vierge.
Le béton armé dressé par la défense de Chelsea a mieux résisté que Lyon et Munich, qui avait pris 4 buts chacun en 45 minutes en 8e et en quarts. Et la ligne arrière n’a pas connu les trous d’airs qui lui avait valu d’encaisser 4 buts contre Liverpool (4-4) ou 3 contre Bolton (4-3) en avril.
L’équipe de Guus Hiddink aurait pu faire meilleure impression encore, et un pas vers la finale. Mais Drogba a raté trois balles de break
Le Barça a lui souffert du match fantomatique de deux de ses leaders, Messi et Eto’o, pour forcer le verrou. Eteint, l’Argentin ralentissait même -un comble!- un peu le jeu, et multipliait les mauvais choix. Et le Camerounais a perdu son tête-à-tête avec Cech sur sa seule action (64).
Pourtant, les +Culés+ (les supporteurs du Barça) avaient placé leurs favoris dans les meilleures conditions: ils ont tenu parole et encouragé les leurs tout le match, comme le demandait la presse sportive catalane.
Le Camp Nou avait mitonné une mise en scène grandiose: une banderole “Toutes les victoires mènent à Rome” (lieu de la finale) derrière le but, un tifo de 50.000 affichettes dessinant la coupe aux grandes oreilles et 2009 sur fond blaugrana, et enfin, deux fois l’hymne du Barça (avant celui, pompier, du tournoi), un pour échauffer les choeurs, l’autre à l’entrée des joueurs, assourdis par le final de la chanson: “Barça! Barça! Barça!” à 100.000 voix.
Tout se jouera donc dans une semaine, mais sans la charnière centrale titulaire du Barça. Puyol, averti, et Marquez, forfait (ménisque touché, peut-être rompu), ne verront pas Londres. Et Rome?


Lu 248 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS