Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue arabe des clubs champions : Le Wydad au dernier carré




Ligue arabe des clubs champions : Le Wydad au dernier carré
De sortie en sortie le Wydad confirme son rythme et sa bonne santé. Samedi soir au Complexe sportif Mohammed V, il a surclassé en quarts de finale de la Ligue arabe des champions devant la redoutable équipe jordanienne d'Al Wahadate par quatre réalisations à rien (5 à 2 sur les deux matchs). Lors du match aller, le WAC s'était incliné à Amman par deux buts à un. Une qualification qui réconforte le public des Rouges et tous les amateurs de football suite aux modestes prestations des clubs nationaux engagés dans les compétitions continentales et l'élimination de la  Ligue arabe du Hassania d'Agadir et du Raja.
Les Rouge et Blanc ont arraché haut la main une victoire bien méritée, d'autant plus que la manière et le spectacle y étaient. La note aurait été plus salée si Bidoudane n'avait pas raté un penalty en fin de match suite à une faute en surface de réparation sur le capitaine Louissi qui s'offrait des incursions dans le camp adverse.
Les Rouge et Blanc ont entamé la partie à un rythme soutenu pour surprendre leurs adversaires et combler le retard d'un but qui leur manquait pour la qualification aux demi-finales après celles des deux équipes tunisiennes de l'Espérance de Tunis et Sfax et du  club algérien de Stef. Devant un public nombreux et chaleureux, les poulains de Zaki ont ouvert le score dès les premières minutes sur un coup de tête de l'inévitable Bidoudane qui a donné du fil à retordre à la défense jordanienne. Le coach wydadi avait pourtant joué la prudence en début du match, car connaissant le danger des visiteurs en attaque. Zaki a renforcé son milieu de terrain   avec un excellent Skouma, un intraitable Mankari et un talentueux Rafik Abdessamad. En défense, les Wydadis ont pratiqué le système de l'hors-jeu pour contrer les attaquants d'Al Wahadate qui ont, il faut le dire, souvent porté le danger devant la cage de Fegrouche bien protégé par les siens. Louissi, Hamada, Sekkat et Brazi sont parvenus à déjouer toutes les manœuvres et à geler les automatismes des Jordaniens qui pratiquent un football réaliste et plaisant. A la 15ème minute et sur un coup de pied arrêté joliment botté par un Skoum seigneurial, Rafik Abdessamad allait doubler la mise sur un joli coup de tête. Les Jordaniens se sont rués vers le camp Wydadi, mais sans grand succès; Fegrouche et ses coéquipiers veillaient au grain. De plus,ils ont péché par précipitation et énervement à l'image du gardien qui a asséné des coups à l'un de ses coéquipiers. En seconde mi-temps, on s'attendait à un réveil des visiteurs pour redresser la situation. Il n'en fut rien. Contre le cours des événements, Hamada,monté prêter main forte en attaque sur le flanc droit, allait voir, son centre dévié par un défenseur, échouer dans les filets jordaniens. C'était le but qui allait libérer les Wydadis qui finissent le match sur des chapeaux de roue se permettant de faire du spectacle.  Ne pouvant se maîtriser, ils allaient commettre plusieurs fautes sur leurs adversaires.  Et suite à une attaque orchestrée par Douliazane rentré en seconde période, un défenseur a sorti la balle du fond des filets.  C'était le penalty incontestable que Rafik allait superbement transformer.  Le WAC allait obtenir un penalty aussi incontestable que le premier, mais Bidoudane a raté l'occasion d'aggraver le score. 
Les Wydadis sont au dernier carré à cent pour cent maghrébin et doivent attendre le tirage au sort pour connaître leur prochain adversaire.  


o WAC-FAR: mise en vente des billets
Pour le match de mise à jour, 23ème journée du championnat GNFE I, devant opposer mercredi soir au complexe Mohammed V à Casablanca, le WAC au FAR, le comité du Wydad a décidé de lancer la vente des billets dès hier dimanche jusqu’au jour du match.
Les deux points de vente sont le Complexe du club, Mohamed Benjelloun, sis à Oasis, et le Complexe Mohammed V.
Un classique qui ne manquera certainement pas de drainer la grande foule et d’être teinté d’un parfum de revanche après la défaite à l’aller des Rouges et tous les incidents qui ont suivi.. Pourvu que le second acte se déroule dans un esprit fair-play et que le spectacle prime.


KAMAL MOUNTASSIR
Lundi 23 Mars 2009

Lu 473 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com