Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées




Regards braqués sur les tribunes, ce week-end en L1! La 5e journée sera celle des supporters: ceux du PSG ne pourront rester de marbre devant le possible retour de Neymar, les autres seront particulièrement scrutés par les instances après une quinzaine de débats sur l'homophobie dans les stades. Ils avaient lancé la saison de leur club par de vindicatifs "Neymar casse-toi", le 11 août contre Nîmes. Les ultras parisiens ne voulaient plus entendre parler de leur attaquant brésilien, ils sont désormais devant le fait accompli: le N.10 est toujours là. Comment réagiront les tribunes du Parc des Princes, en cas de retour de la star aux 222 millions d'euros, qui n'avait pas caché son désir de quitter la capitale après deux saisons mitigées ?
La cacophonie promet d'être à son summum, entre les franges les plus "dures", pour qui l'ex-crack de Barcelone n'a plus rien à faire ici, et celles, moins remontées, qui seraient prêtes à pardonner au Ney son désamour estival pour peu que celui-ci rééclaire le Parc de son immense talent.
Encore faut-il que Neymar joue, samedi contre Strasbourg (17h30). Le Brésilien, plus apparu sous le maillot parisien depuis le 11 mai dernier à cause successivement de suspension, blessure et mise à l'écart du groupe, est cette fois éligible, après avoir foulé les terrains en sélection cette semaine.
Le retour possible du meneur de jeu de Thomas Tuchel prend en tout cas le pas sur tout le reste, à commencer par la préparation de l'entrée en lice en Ligue des champions du PSG, mercredi pour un choc contre le Real Madrid - que Neymar manquera pour une suspension.
On en oublierait presque aussi que ce sera peut-être l'occasion pour Paris, privé de Kylian Mbappé sur blessure, de lancer dans le grand bain ses deux recrues des dernières heures du mercato, le gardien Keylor Navas et l'attaquant Mauro Icardi; et de creuser l'écart en tête du classement, qu'il domine avec neuf points, comme Rennes, Nice et Angers.
Sur les autres terrains, le classement importera peu en comparaison avec la tension qui anime actuellement les tribunes de tous les stades. La lutte contre les manifestations homophobes dans les tribunes, au coeur du débat politique ces derniers jours, s'invitera-t-elle encore sur les pelouses ? Des rencontres seront-elles interrompues par les arbitres en cas de chants ou banderoles injurieux, comme cela a été le cas plusieurs fois depuis le début de saison ? "Pour nous, c'est une solution souvent extrême", a insisté la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP) Nathalie Boy de la Tour mercredi. La LFP a d'ailleurs précisé avoir établi un "cadre" pour différencier les "propos discriminatoires" et les "propos insultants" pouvant venir des tribunes.
Seul dans le premier de ces deux cas, les délégués de la LFP pourront en alerter l'arbitre, à qui il appartiendra de décider d'interrompre ou non les rencontres.
Le corps arbitral, dont la Direction technique (DTA) dépend de la Fédération française de football (FFF), aura peut-être également eu des instructions spécifiques venant de celle-ci, le président de la Fédération Noël Le Graët ayant indiqué cette semaine qu'il demanderait aux arbitres de ne plus arrêter les matches.
Ce n'est que dimanche soir (21h00), au Stade Louis-II, que les enjeux sportifs majeurs reprendront leurs droits. Monaco, en quête de sa première victoire de la saison, se trouve au bord du précipice (19e, 2 points) au moment d'accueillir Marseille (8e, 7 points) pour le choc de cette fin de journée. Leonardo Jardim espère sortir de cette morosité, pourquoi pas contre l'OM, qui vient lui d'éprouver la même sensation.
Les hommes d'André Villas-Boas restent certes sur deux succès de rang, lors desquels leur nouveau buteur argentin Dario Benedetto a marqué, mais l'annonce de l'opération d'une cheville de leur leader offensif Florian Thauvin, absent probablement jusqu'à la fin de l'année, a en effet mis du plomb dans les ambitions des supporters phocéens.

Samedi 14 Septembre 2019

Lu 1865 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com