Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Liga : L'Atlético et le Real s'annulent, le Barça recolle




Pas de vainqueur dans le derby madrilène: prudents, l'Atlético et le Real Madrid se sont neutralisés (0-0) samedi pour la 7e journée du Championnat d'Espagne, permettant au FC Barcelone, enfin vainqueur à l'extérieur à Getafe (2-0), de revenir à deux points du leader merengue.
Au stade Metropolitano, les deux rivaux de la capitale ont livré un combat intense et pauvre en occasions, se contentant volontiers de ce partage des points qui fige leurs positions sur le podium et entretient leur dynamique avant la Ligue des champions la semaine prochaine.
"C'était un match très physique", a résumé le capitaine du Real Sergio Ramos au micro de la chaîne espagnole Movistar. "Ce point pris a un goût d'inachevé parce que dans l'ensemble, nous avons produit un peu plus de choses qu'eux pour espérer l'emporter. Nous restons invaincus (en Liga)."
Au classement, le Real de Zinédine Zidane (1er, 15 points) est toujours seul en tête devant l'épatant promu Grenade (2e, 14 pts), vainqueur 1-0 de Leganés, et l'Atlético (3e, 14 pts).
Quant au Barça (4e, 13 pts), qui s'est imposé sans Lionel Messi et grâce à Luis Suarez (41e) et Junior Firpo (49e), il a enfin gagné loin du Camp Nou, une première depuis avril, et s'est repositionné au pied du podium provisoire, dans le sillage de ses adversaires madrilènes.
Ces derniers n'ont pas livré le match le plus séduisant de la saison, mais entre deux équipes en reconstruction et en quête de confiance, l'essentiel était sans doute de ne pas perdre. D'où un déluge de fautes, d'approximations et de duels musclés.
Difficile, dans ces conditions, de produire du jeu, à l'image du prodige portugais Joao Félix (19 ans), fauché par Ramos après lui avoir infligé un petit pont (5e).
Joao Félix a d'ailleurs eu deux des plus belles occasions du match mais il a trop croisé ses frappes (8e, 39e). Et son entraîneur Diego Simeone, avec frilosité, l'a remplacé à 20 minutes de la fin par un milieu défensif pour préserver le score...
Côté Real, on a beaucoup vu le Belge Eden Hazard, mais son bilan est mitigé.
Certes, la recrue phare de l'intersaison a commencé à montrer ce pour quoi la "Maison blanche" a déboursé plus de 100 M EUR pour la recruter, comme sur ce déboulé conclu par un centre brûlant (23e).
Mais c'était insuffisant pour perturber la robuste défense de l'Atlético, seulement inquiétée lorsque le Français Karim Benzema, co-meilleur buteur de Liga (5 buts), a décoché une tête décroisée qui a été magnifiquement sauvée par le gardien slovène Jan Oblak (75e).
Bref, ce nul a de quoi satisfaire tout le monde... et en particulier le Barça, qui s'est rapproché au classement en chassant les doutes nés de sa triste défaite à Grenade le week-end dernier (2-0).
Sans Lionel Messi blessé, les Catalans ont dominé Getafe grâce notamment à leur gardien Marc-André ter Stegen, déterminant devant sa cage (21e) puis improbable passeur décisif d'une longue ouverture en direction de Suarez, buteur d'un joli lob (41e). Ensuite, un but opportuniste du latéral Junior Firpo, son premier avec le Barça (49e), a conclu l'affaire.
Cela prouve que Barcelone a réappris à voyager après avoir concédé jusque-là un nul et deux défaites en trois déplacements en Liga...
"Pour moi, ce match était fondamental pour liquider la sensation de ne pas arriver à gagner à l'extérieur", a savouré l'entraîneur Ernesto Valverde.
Seule ombre au tableau, le défenseur international français Clément Lenglet a été exclu en fin de match pour un deuxième carton jaune (81e), ce qui le privera du choc contre Séville, son ancienne équipe, le week-end prochain.
Et outre l'absence sur blessure de Messi (élongation à une cuisse) le club blaugrana a enregistré le forfait de dernière minute de l'ailier français Ousmane Dembélé, qui a rechuté avec un nouveau problème musculaire à la cuisse gauche. Pas idéal avant d'affronter l'Inter Milan mercredi en C1...

​Polémique autour de la VAR

La Fédération espagnole de football (RFEF) a fustigé samedi la réalisation télévisée du match Athletic Bilbao-Valence (0-1) en Liga, dénonçant la diffusion "irresponsable" d'une image "déformée" du révélateur de hors-jeu suggérant que le but valencien aurait dû être annulé par l'arbitrage vidéo (VAR).
D'après la ligne tracée par le réalisateur sur les images diffusées par la chaîne Movistar La Liga, produite par le groupe audiovisuel Mediapro, l'attaquant valencien Maxi Gomez semble légèrement hors-jeu au départ de l'action. La RFEF a diffusé sur son site internet une autre version de la même image, qu'elle a présentée comme le ralenti officiel proposé aux arbitres et sur lequel le joueur uruguayen semble en revanche couvert par un défenseur, selon la ligne tracée sur la pelouse.
"Le producteur du match a diffusé des images d'une hypothétique ligne de hors-jeu qui ne correspondent pas avec celles de la VAR. Ce sont des images sans la moindre rigueur technique, qui offrent une vision déformée de l'action", a accusé la RFEF dans un communiqué.
"Cette manoeuvre peut conduire à alarmer les supporteurs et à entamer la confiance dans l'actuel fournisseur de la VAR et dans le corps des arbitres espagnols", a ajouté la fédération, qui a assuré qu'elle déposerait plainte "devant les instances judiciaires et les organismes du football international".

Libé
Lundi 30 Septembre 2019

Lu 1052 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19