LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Leverkusen tout près du titre après un nouveau faux pas du Bayern

Lundi 8 Avril 2024

En supériorité numérique juste avant la pause, le Bayer Leverkusen s'est imposé sur la pelouse de l'Union Berlin samedi (1-0) et se retrouve désormais à trois points du titre, après le naufrage du Bayern sur la pelouse de Heidenheim (3-2).


Au soir de la 28e journée de la Bundesliga, les hommes de Xabi Alonso comptent 16 points d'avance sur les Munichois (76 contre 60) et peuvent assurer mathématiquement un premier titre de champion d'Allemagne en cas de victoire à domicile contre Brême dimanche prochain.
Le titre pourrait être même assuré la veille, si le Bayern enchaîne un troisième revers consécutif en Bundesliga samedi contre Cologne, après les défaites contre Dortmund et à Heidenheim.


"Evidemment, la situation est super. On ne veut pas encore célébrer. Peut-être que l'on aura quelque chose à célébrer dimanche prochain. Avant cela, il y a un match de Ligue Europa. Rien n'est scellé et on doit encore un peu attendre", a dit l'entraîneur de Leverkusen Xabi Alonso en conférence de presse.


Samedi, sur la pelouse berlinoise de l'Alte Försterei, il a décidé de faire un peu tourner son effectif, en vue du quart de finale aller de la Ligue Europa à domicile contre West Ham jeudi.
 Il a ainsi titularisé le Nigérian Nathan Tella sur le côté droit de sa défense à la place de Jeremie Frimpong, et l'Espagnol Borja Iglesias en pointe à la place de Patrik Schick ou Victor Boniface.


Le Werkself (le "onze de l'usine", surnom de l'équipe du club fondé par le chimiste Bayer en 1904) a dominé les débats en première période, au cours d'une partie qui s'est accélérée dans le temps additionnel.
 Robin Gosens a été exclu pour un second carton jaune, et les Berlinois ont concédé un penalty sur le coup franc qui a suivi, pour une main de Christopher Trimmel. Florian Wirtz ne s'est pas fait prier pour marquer son huitième but de la saison.


En seconde période, Leverkusen a maîtrisé les débats pour enchaîner un 41e match consécutif sans défaite toutes compétitions confondues cette saison (36 victoires et 5 matches nuls).


A 600 kilomètres au sud, le Bayern Munich a totalement sombré en seconde période, en dilapidant une avance de deux buts patiemment construite tout au long de la première période, en l'espace de 85 secondes.
 Thomas Tuchel avait décidé de placer Dayot Upamecano et Kim Min-jae à la place de Matthijs de Ligt et Eric Dier.

Les deux défenseurs centraux ont été fautifs sur la réduction du score par Kevin Sessa (50e) et le Sud-Coréen a eu un temps de retard sur l'égalisation de Tim Kleindienst.


Dominateur en première période, le Bayern avait regagné les vestiaires avec deux buts d'avance sur des réalisations de Harry Kane et de Serge Gnabry. 
Les Munichois ont ensuite tenté d'arracher les trois points de la victoire par Kane ou Mathys Tel, qui soit n'ont pas cadré, soit sont tombés sur Kevin Müller.

Ce sont finalement les hommes de Frank Schmidt qui ont trouvé une nouvelle fois la faille dans la défense munichoise par Kleindienst pour s'assurer un succès de prestige pour leur première saison dans l'élite du football allemand et se rapprocher d'un maintien en Bundesliga.


Ce revers munichois a de quoi inquiéter à trois jours de se rendre à Londres pour y affronter Arsenal à l'Emirates Stadium en quarts de finale aller de la Ligue des champions, la dernière compétition où le Bayern peut encore espérer un trophée cette saison.


Le directeur sportif Max Eberl a assuré que Tuchel sera l'entraîneur sur le banc munichois mardi soir.
Le Bayern voit Stuttgart revenir à sa hauteur avec 60 points, après le succès du club souabe à Dortmund (1-0) grâce à Serhou Guirassy. Les Munichois ne doivent de garder leur 2e place qu'à une meilleure différence de buts.
Stuttgart et le Bayern comptent un petit matelas d'avance de sept points d'avance sur le RB Leipzig, vainqueur à Fribourg en après-midi (4-1), et sur le Borussia Dortmund (53 points chacun), à la lutte pour la quatrième et dernière place qualificative pour la prochaine C1.


Libé

Lu 557 fois

International












Inscription à la newsletter