Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les prix repartent à la hausse

Les augmentations ont concerné les fruits, les viandes et les légumes, selon le HCP




Après deux mois d’affilée de baisse, l’indice des prix à la consommation (IPC) a repris de la hauteur. Il est, en effet, ressorti en augmentation de 0,2%, selon les estimations réalisées au cours du mois d’avril 2017 par le Haut-commissariat au plan (HCP).
L’indicateur d’inflation sous-jacente a connu une hausse de 0,3% sur un mois et de 1,4% sur une année.
« L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois d’avril  2017, une hausse de 0,2% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 0,3% de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires », a indiqué le Haut-commissariat au plan dans une note relative à l'indice des prix à la consommation (IPC) du mois d'avril 2017.
Pour rappel, l’IPC a connu une baisse de 0,6% au cours du mois de mars 2017, une variation due à la baisse de 1,4% de l’indice des produits alimentaires et à la hausse de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires.
Un mois plutôt (février), l’indice avait baissé de 0,3% par rapport au mois de janvier qui avait enregistré une amélioration de l’ordre de 0,2%. Le HCP avait alors attribué cette variation au recul de 0,8% de l’indice des produits alimentaires et à la hausse de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires.
« Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois d’avril 2017 conséquence de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 1,5% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 1,0% », a relevé le HCP. Et de noter que pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 0,2% dans la «communication» à une hausse de 4,0% dans les « restaurants et hôtels».
Dans ces conditions, a expliqué le HCP, «l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois d’avril 2017 une hausse de 0,3% par rapport au mois de mars 2017 et de 1,4% par rapport au mois d’avril 2016».
Selon les analystes du Haut-commissariat, les hausses des produits alimentaires observées entre mars et avril 2017 ont concerné principalement les «fruits» avec 3,7%, les «viandes» (0,8%) et les «légumes» (0,2%). En revanche, les prix ont diminué de 2,8% pour les «poissons et fruits de mer» et de 0,2% pour le «lait, fromage et œufs».
Entre février et mars 2017, le HCP avait relevé une baisse des produits alimentaires au niveau principalement des «légumes» avec 9,9% et du «café, thé et cacao» et du «lait, fromage et œufs» (1,1%).  Les hausses observées durant cette période avaient concerné, en revanche, les «fruits» (1,0%),  les «poissons et fruits de mer» (0,9%) et les «viandes» (0,1%).
A noter que les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Al-Hoceima  (1,3%), à Laâyoune (0,8%), à Safi, Beni-Mellal et Tanger (0,5%) et à Settat et Guelmim (0,4%), a indiqué le HCP. Un mois plutôt, ce n’est qu’à Laâyoune où une hausse de 0,3% avait été enregistrée.
Soulignons que les baisses ont été enregistrées à Rabat (0,3%), Kénitra, Fès et Casablanca (0,1%).

Alain Bouithy
Mardi 23 Mai 2017

Lu 861 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.