Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les prix mondiaux des produits alimentaires en baisse pour la cinquième année consécutive

L'Indice FAO est pondéré par les échanges commerciaux




Les prix des principaux produits alimentaires ont chuté en 2016, affichant une moyenne de 161,6 points pour l'année dans son ensemble, soit 1,5% de moins qu'en 2015. Il s’agit de la cinquième année consécutive marquée par une baisse.
En décembre, l'Indice affichait une moyenne de 172 points, identique à celle de novembre, a noté l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
«L'année 2016 a été marquée par une baisse constante des prix des céréales, qui ont chuté de 9,6% depuis 2015 et de 39% par rapport à leur niveau record enregistré en 2011. Au même moment, les prix du sucre et des huiles végétales ont respectivement augmenté de 34,2% et de 11,4% cette année », a indiqué l’agence onusienne.
Les récoltes abondantes et les bonnes perspectives concernant les céréales de base ont compensé une pression à la hausse des produits tropicaux sur l'Indice FAO des prix des produits alimentaires, a expliqué l’Organisation, citant le cas du sucre et de l'huile de palme dont la production a été affectée par le phénomène El Niño.
L’Organisation a noté que les prix des céréales sont restés stables en décembre tandis que ceux des produits laitiers et des huiles végétales ont connu une hausse.
« L'Indice FAO des prix des céréales, globalement stable depuis septembre, a augmenté de 0,5% au cours du mois de décembre, une situation favorisée par la hausse des cotations de riz et de maïs et des estimations de production revues à la hausse en Australie, au Canada et en Russie qui ont contribué à faire baisser les prix du blé », a expliqué la FAO.

A noter que  l'Indice FAO des prix des huiles végétales a enregistré une amélioration de 4,2% au cours des deux derniers mois. Une évolution qui lui a permis de réaliser un gain annuel à deux chiffres pour atteindre son plus haut niveau depuis juillet 2014.
Du côté des cotations d'huile de palme et de soja, la FAO a relevé, pour la première fois, une augmentation due à « la faiblesse des réserves mondiales et de stocks restreints et pour la seconde, du fait des perspectives anticipant une utilisation accrue de soja dans les secteurs ayant recours aux biocarburants en Amérique du Nord et du Sud », a souligné l’agence.
Soulignons que l'Indice FAO des prix du sucre a reculé de 8,6% le dernier mois de 2016. Cette baisse s'explique principalement par un affaiblissement constant du real brésilien face au dollar américain et par des prévisions annonçant une hausse de 18% de la production du sucre dans le centre-sud du Brésil, a  indiqué l’organisation. Quant à l'Indice FAO des prix de la viande, il a baissé de 1,1% depuis novembre.
Pour rappel, l'Indice FAO des prix des produits alimentaires est un indice pondéré par les échanges commerciaux qui permet de suivre l'évolution des prix des cinq principaux groupes de produits alimentaires sur les marchés internationaux, à savoir les principales céréales, les huiles végétales, les produits laitiers, la viande et le sucre.

Alain Bouithy
Vendredi 13 Janvier 2017

Lu 1028 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés