Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les paralympiens marocains: De l'ambition à se surpasser au pays du Soleil Levant

Coup d’envoi aujourd’hui àTokyo de la 16ème édition des JP


Les paralympiens marocains aspirent à hisser haut le drapeau marocain lors de la 16è édition des Jeux paralympiques "Tokyo 2020", qui se dérouleront dans la capitale japonaise du 24 août au 5 septembre, et consacrer ainsi les exploits réalisés à Londres 2012 et Rio de Janeiro 2016. Cette participation sera la neuvième du Maroc aux Jeux paralympiques après 1988 à Séoul, 1992 à Barcelone, 1996 à Atlanta, 2000 à Sydney, 2004 à Athènes, 2008 à Pékin, 2012 à Londres et 2016 à Rio de Janeiro. Au total, les athlètes marocains ont récolté 27 médailles, dont 12 en or, 7 en argent et 8 en bronze, et espèrent conforter la moisson marocaine de médailles lors de cette édition, disputée au pays du Soleil Levant. La natation, l'athlétisme, le basket-ball en fauteuil roulant, le volley-ball assis, le tennis en fauteuil roulant, la dynamophilie (power-lifting), le football à cinq déficients visuels (cécifoot) et le triathlon étaient les sports auxquels le Maroc a participé lors des précédents Jeux paralympiques. A Séoul en 1988, la délégation marocaine était composée de sept athlètes, dont quatre en athlétisme (Abouzdad Abderazzak, Anbaz Abderazzak, Khouli Fouad et Lâallali Said) et trois en natation (Abdeljalil El Biyar, Azzedine Serghouchni et Azzedine Zouri), ainsi que l'équipe de basket-ball en fauteuil roulant (Alilou Mohamed, Khalid Ennadi, Keddari Abdelkrim, Mourad Massaoudi, Miloudi Hafa et Abdelmjid Najmi). Le Maroc a été représenté avec seulement cinq athlètes aux Jeux de Barcelone en Espagne en 1992, quatre en athlétisme (Abouzdad Abderazzak, Mustapha Bouyahya, Madjinouch Karim et Hassan Samsam) et un athlète en natation (Hassan Chakboub) et quatre athlètes à Atlanta 1996, deux en athlétisme (Madani Mardi et Lakbir Mousnad) et deux en dynamophilie (Khalid Kerda et Said Taouil). En 2000 à Sidney, Ahmed El Namouri a représenté le Maroc en athlétisme, Badr Boubker en natation et Said Kalakh, Abdelkader El Chatbi, Fatiha Atartour, Khadija Assem et Said Taouil en dynamophilie. Lors des Jeux olympiques d'Athènes de 2004, la délégation marocaine est passée à dix athlètes, 6 en athlétisme (Mohamed Dayf, Mustapha Ouzari, Abdeljlil El Atifi, Elgaraa Leila, Abdallah Ezzin et Abdelghni Kattib) et 4 en dynamophilie ( Khadija Assem, Malika Matar, Said Kalakh et Ahmed El Khayati). A Pékin en 2008, 14 athlètes, hommes et femmes, ont concouru en athlétisme et 4 en dynamophilie. Cependant, la participation du Maroc aux Jeux de Londres en 2012 a été la plus grande de son histoire. Elle comptait 15 athlètes masculins et féminins en athlétisme, 11 en volley-ball assis, 3 en dynamophilie et un joueur de tennis en fauteuil roulant. A Rio 2016 au Brésil, une délégation composée de 26 athlètes, hommes et femmes, ont participé en athlétisme, haltérophilie, au triathlon et au football, sur environ 4.300 sportifs, représentant 160 pays dans 22 sports, afin de remporter 2.642 médailles, dont 528 d'or. Il s'agit de 14 athlètes en athlétisme: Abdelilah Mam, Saida Amoudi, Youssef Benbrahim, Sanae Benhema et El Amine Chentouf, médaillé d'or du 5000 m à Rio, Azeddine Nouiri, médaillé d'or également au lancer à la même édition, Youssra Karim, Youssef Ouadali, Hayat Elgaraa, Mohamed Amkoun, Hasnaa Moubal, Abdelhadi El Harti, Hafid Ahrak et Mahdi Afri. En power lifting, le Maroc était représenté par Naima El Yousri, aux côtés de Mohamed Lahna dans le triathlon, tandis qu’en cécifoot, l'équipe marocaine, championne d'Afrique, comprenait dix joueurs, Imad Baraka, Othmane Derouich, Mohamed Daoudi, Ahmed El Azouzi, Zouhir Snisla, Hassan El Makkaoui, Abderrazzak Hattab, Houssam Ghaili, Samir Bara et Ayoub El Serakh. Lors de l’édition de Rio de Janeiro, le Maroc a réussi à améliorer son classement au tableau des médailles (33è place) et à remporter des médailles dans de nouvelles disciplines, surpassant sa position à Londres, où il s'était contenté de la 37è place. A Tokyo 2020, une délégation nationale marocaine de 38 athlètes, la plus grande de son histoire, participera à la 16è édition. Elle sera composée de 19 athlètes en paraathlétisme, 10 en cécifoot, 3 en dynamophilie, 3 en para-taekwondo, 2 en tennis en fauteuil roulant et d’un cycliste. La participation marocaine aux Jeux paralympiques a été marquée par l'exploit d'El Amine Chentouf qui a battu le record du monde du 5000 m pour la catégorie T12, après une première médaille d'or aux Jeux de Londres en 2012.

Les mesures sanitaires renforcées

Les mesures sanitaires prises aux Jeux paralympiques de Tokyo vont être renforcées face à la nouvelle vague d'infections au Japon, ont annoncé les organisateurs dimanche. Les participants aux Jeux paralympiques vont être soumis à "de nouvelles mesures de précaution nécessaires", a indiqué dimanche le directeur général de Tokyo 2020, Toshiro Muto. Le personnel du village paralympique qui réside au Japon, actuellement soumis à des tests tous les quatre jours, sera désormais testé quotidiennement pour faire face à la multiplication des cas. Par ailleurs, la règle autorisant certains participants à utiliser les transports publics et à se déplacer librement après 14 jours de restrictions sera supprimée. "Nous leur demandons de prendre leurs repas dans les installations situées à l'intérieur des sites olympiques ou dans les hôtels où ils séjournent, en mangeant seul et sans parler", a déclaré M. Muto. "Quant aux lieux qu'ils peuvent visiter, nous leur demandons de les limiter aux endroits figurant sur leur programme de travail", a-t-il ajouté. La plupart des personnes liées aux Jeux paralympiques qui ont été testées positives jusqu'à présent sont des membres de l'organisation ou des sous-traitants des Jeux résidant au Japon. Quatre athlètes et dix membres des médias ont également été testés positifs. Le Japon recense plus de 25.000 cas quotidiens dans tout le pays ces derniers jours, malgré l'état d'urgence instauré dans plusieurs régions, dont la ville de Tokyo.

Libé
Mardi 24 Août 2021

Lu 399 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS