Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les opportunités d'affaires au Maroc mises en exergue à Copenhague




Les opportunités d’affaires qu’offre le Maroc et les facilités d’investissement qu’il propose ont été mises en exergue récemment à Copenhague, dans le cadre du Forum africain des affaires (Africa Business Forum) qui se tient du 5 au 7 septembre dans la capitale danoise.
"Le Maroc est une économie croissante en Afrique du Nord et en Afrique avec des fondamentaux stables (près de 35 millions d’habitants, un taux de croissance moyen de 3,2% durant la période 2012-2016, un taux d’inflation contrôlé à 1,6% en 2016", a souligné l’ambassadeur d’Egypte au Danemark Mme Salwa Moufid, à l’ouverture de ce Forum.
Revenant sur les potentialités de trois pays de l’Afrique du Nord (Maroc, Algérie et Egypte), la diplomate égyptienne a relevé que cette zone représente un marché de plus de 170 millions d’habitants avec un taux de croissance du PIB de 4 à 5% durant la dernière décennie.
De par le nombre d’accords de libre-échange avec l’Europe et d’autres pays africains et du Moyen-Orient, la région pourrait potentiellement servir de plateforme d’accès pour un marché de plus de 500 millions d’habitants, a-t-elle noté.
S’agissant du Maroc en particulier, elle a rappelé les réformes politiques et économiques initiées sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, relevant que le Royaume est, par conséquent, en passe de s’ériger en place financière majeure en Afrique, grâce à Casa Finance City, une structure qui draine de prestigieuses institutions à investir en Afrique du Nord, en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.
Le Maroc s’impose aussi en plaque tournante régionale entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient (un marché de plus d’un milliard de personnes), à la faveur de sa politique de développement et des investissements de son secteur bancaire en Afrique, a-t-elle signalé.
Elle a soutenu que cette politique est surtout adossée à un réseau d’infrastructures d’une grande qualité, à l’instar de Tanger-Med, le plus grand port d’Afrique, les autoroutes (1.785 km), un TGV reliant Tanger-Med à Casablanca et la station solaire Noor Ouarzazate, la plus grande en Afrique.
Citant le dernier Rapport mondial sur la compétitivité où le Maroc est classé 1er en Afrique du Nord, 3ème en Afrique et 6ème dans le monde arabe, elle a fait observer que le Royaume présente plusieurs avantages pour les investisseurs, dont le coût compétitif, une main-d’œuvre qualifiée, un climat stable pour les affaires et les guichets uniques.
Et de conclure que le Royaume est devenu une destination attractive pour des entreprises industrielles mondiales et des opérateurs logistiques d’envergure.

 

Jeudi 7 Septembre 2017

Lu 548 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.