Les documents numérisés de la BNRM bien conservés et à l'abri du piratage informatique


Libé
Lundi 9 Janvier 2023

La Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) a assuré vendredi que les documents numérisés dont elle dispose sont bien conservés et à l'abri du piratage informatique, contrairement aux informations relayées par certains médias suite à une cyberattaque ayant visé, dans la soirée du 30 décembre dernier, le portail la Bibliothèque. Dans un communiqué parvenu à la MAP, la Bibliothèque rappelle que son site en ligne avait à plusieurs reprises fait l'objet de tentatives de piratage informatique coïncidant avec l'annonce diffusée sur l'édition de l'ouvrage ''Bibliographie sélective du Sahara Marocain'' et sa mise en ligne en version numérisée à la disposition des chercheurs. Le communiqué indique que le service informatique de la Bibliothèque a très vite, après la découverte de cette cyberattaque, procédé à la remise en service du portail, prenant cependant la précaution de le rendre temporairement accessible seulement en interne de la BNRM et non pas sur la toile et ce, pour mieux le sécuriser. Et d'ajouter que les premières investigations sur les tenants et aboutissants de cette cyberattaque ont été effectuées en totale coopération avec les services chargés de la sécurité numérique dans le Royaume. Concernant la documentation de la Bibliothèque, le communiqué fait savoir que toutes les mesures ont été prises auparavant pour sa conservation en l'isolant totalement du serveur qui a été visé par les hackers. Par ailleurs, la même source relève que ''cette cyberattaque n'a eu pour le moment aucun impact sur les droits d'auteur'', soulignant que ''la Bibliothèque Nationale et tout particulièrement les services concernés, veillent au respect de la réglementation en vigueur sur ce registre''. Le communiqué indique aussi que la publication de la ''Bibliographie sélective du Sahara Marocain'', a été suivie par de nombreuses rencontres nationales et internationales visant à jeter des éclairages sur le contenu de cet ouvrage et à promouvoir sa diffusion. Des activités qui ont visiblement incité à la multiplication des cyberattaques et leur cadence, fait remarquer le communiqué avant d'ajouter que les observateurs sont bien au courant des motifs derrière ces actes inscrits dans le registre des crimes électroniques ainsi que l'identité de leurs instigateurs. Cela étant précisé, la BNRM assure que son système de sécurité informatique est hautement protégé et qu'il offre la possibilité de faire un suivi continu pour détecter d'éventuelles cyberattaques, soulignant que la mise à jour concernant la protection contre les virus est automatique. Le communiqué conclut en indiquant que la BNRM informera l'opinion publique des conclusions de l'enquête menée par les services spécialisés au sujet de cette cyberattaque, ajoutant que son portail est désormais accessible sur la toile.


Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.