Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg




Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg
Après une accalmie de trois mois en raison de la pandémie de coronavirus, les activités nautiques ont repris de plus belle partout dans le Royaume à l'image des canoë-kayaks qui ont retrouvé les abords du fleuve de Bouregreg.
Les kayaks ont repris vie après trois mois de suspension, suite à l'annonce de l'allègement des mesures de confinement et la reprise des activités sportives selon des mesures sanitaires spécifiques pour un retour en toute sécurité aussi bien pour les sportifs que pour les cadres techniques.
Avant de permettre la reprise des entraînements dans les installations sportives qui répondent aux exigences techniques et de sécurité, la Fédération royale marocaine de canoë-kayak a pris plusieurs mesures pour assurer la sécurité des sportifs et les staffs techniques notamment en imposant le respect de la distanciation sociale et la répartition des sportifs en petits groupes lors des entraînements.
Dans ce sens, le président de la Fédération royale marocaine de canoë kayak, El Mamoun Belabbas El Alaoui, a indiqué que la Fédération a veillé durant le confinement à maintenir la bonne forme physique et mental des éléments de l'équipe nationale pour se préparer aux prochaines échéances notamment après les résultats remarquables obtenus pendant les Jeux africains organisés au Maroc (Rabat 2019).
Les cadres techniques de la Fédération ont accompagné de près les athlètes en organisant plusieurs visioconférences consacrées aux aspects techniques et physiques afin de maintenir leur forme physique et d'autres focalisées sur l'aspect mental qui joue un rôle important dans la pratique du sport représentant le principal catalyseur pour la poursuite des entraînements, a souligné M. Belabbas El Alaoui dans une déclaration à la MAP.
La Fédération a pris plusieurs mesures pour reprendre progressivement les entraînements, a fait savoir M. El Alaoui, notant que ces mesures visent à permettre aux sportifs d'éviter les blessures qui pourraient être causées en cas d'exercice intensif, la plupart d'entre eux souffrant de surpoids et de réduction de la masse musculaire.
Le président de la Fédération a expliqué qu'avant de rejoindre la Marina de Salé, où les entraînements ont lieu, l'instance fédérale a contacté son administration pour fournir des conditions sanitaires notamment à travers la stérilisation des équipements sportifs, la prise de la température et la réservation d'un espace interdit au public et dédié aux kayakistes et aux cadres techniques.
Dans le même ordre d'idées, il a souligné que l'administration de la Marina de Salé a fourni à la Fédération les outils de stérilisation et de désinfection nécessaires, avec la mise en place de panneaux de sensibilisation sur la nécessité de respecter les mesures sanitaires fixées par les autorités compétentes facilitant ainsi la reprise des activités sportives en toute sécurité. L'état de santé des sportifs et du staff technique est surveillé tous les jours, a insisté M. Belabbas El Alaoui, notant que si un athlète a de la fièvre, il ne pourra pas s'entraîner, et s'il y a un doute que quelqu'un présente des symptômes de maladie respiratoire, l'entraînement sera suspendu et le patient doit immédiatement se rendre chez un médecin.
Après l'entraînement, les kayakistes et les entraîneurs doivent se rendre directement à leur lieu de résidence, sans utiliser les vestiaires, a-t-il ajouté. Les éléments de l'équipe nationale de kayaks doivent se préparer aux échéances continentales et internationales notamment aux Jeux Olympiques de Tokyo, à quelques tournois internationaux et au Championnat d'Afrique, dont le lieu et la date n'ont pas encore été déterminés après le report de la compétition en mars dernier, a rappelé le président de la Fédération qui espère que la compétition sera abritée au Maroc après approbation du ministère de tutelle.
Pour sa part, le directeur technique de la Fédération royale marocaine de canoë kayak, Essam El Aidi, a estimé que le confinement était une période difficile pour les sportifs, étant donné que l'arrêt de l'entraînement est intervenu subitement après la décision de suspendre toutes les activités sportives au Royaume.
M. El Aidi a fait savoir que la Direction technique avait pris un ensemble de mesures pour accompagner ces athlètes tout au long de la quarantaine afin de les inciter à poursuivre leurs entraînements régulièrement et maintenir ainsi leur forme physique et leur moral. Ces cours et exercices comprenaient le renforcement de la masse musculaire des sportifs grâce à des exercices réguliers et l'utilisation de tous les équipements disponibles à domicile, a expliqué M. El Aidi, précisant que les cadres techniques sont restés mobilisés durant 104 jours sans interruption.
Cet accompagnement, poursuit le Directeur technique, ne s'est pas limité aux kayakistes d'élite qui composent l'équipe nationale, mais a également inclus de jeunes pratiquants de l'Ecole nationale de kayak, outre l'organisation de sessions de formation au profit des entraîneurs comportant des leçons théoriques et pratiques. Le directeur technique national a salué les efforts déployés par le Comité national olympique marocain tout au long du confinement, en organisant à distance plusieurs sessions de formation au profit des athlètes et des cadres techniques consacrées à la préparation mentale et physique des sportifs et au rôle d'une alimentation saine dans le maintien de la forme physique.

Par Taoufik Saoulaji (MAP)
Mercredi 15 Juillet 2020

Lu 656 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif