Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le parc Maroc Telecom en progression de 6,3% à plus de 54 millions de clients




Le parc Fixe s'est accru de 3,6% en 2016 pour s’établir à 1,6 million de lignes

Le parc du groupe Maroc Telecom s'est élevé à plus de 54 millions de clients au titre de l’année 2016, en progression de 6,3% par rapport à 2015, porté par de nouvelles filiales africaines.
Cette augmentation est essentiellement due aux bonnes performances des parcs des filiales africaines qui enregistrent une croissance de 10%, explique Maroc Telecom dans un communiqué sur ses résultats consolidés de l’année 2016. 
Le résultat opérationnel avant amortissement (EBITDA) du groupe Maroc Telecom s’est chiffré ainsi à environ 16,91 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2016, en hausse de 1%, relève le communiqué, précisant que cette évolution, à base comparable, provient de l’évolution de 5% de l’EBITDA à l’international qui fait plus que compenser le recul de 1,3% de l’EBITDA au Maroc, rapporte la MAP.
La marge d’EBITDA du groupe reste au niveau élevé de 48%, malgré un léger recul de 0,7 point à base comparable, ajoute la même source.
S’agissant du résultat opérationnel (EBITA) consolidé du groupe, il s’est établi à plus de 10,45 MMDH à fin 2016, affichant une croissance de 1,2% par rapport à 2015 (+1,7% à base comparable), après intégration d’une provision pour restructuration de 255 millions de dirhams (MDH) consécutive au lancement, en décembre 2016, d’un plan de départs volontaires au Maroc. 
Hors restructuration, l’EBITA du groupe serait de 10,723 MMDH, en progression de 3,7% (+3,5% à base comparable) avec une marge de 30,4% en hausse de 0,3 point à la base comparable. 
Le résultat net du groupe ressort, quant à lui, à 5,56 MMDH, stable par rapport à 2015, fait savoir Maroc Telecom, notant que hors charges de restructuration liées au plan de départs volontaires, ce résultat net serait en hausse de 3,2% à 5,77 MMDH, sous l’effet de la contribution grandissante des filiales, notamment celles nouvellement acquises qui tirent bénéfice des plans de relance de l’activité et d’optimisation des coûts.
Pour ce qui est des flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO), ils ont augmenté de 17,2% en 2016 à 10,97 MMDH, grâce à l’impact cash de 2,7 MMDH du renouvellement des licences en 2015 (33 MDH en 2016) et malgré la poursuite d’un important effort d’investissement dans les réseaux du groupe qui a atteint 20,1% du chiffre d’affaires en 2016.
Lancé en décembre 2016, le plan de départs volontaires n’aura d’impact sur le cash-flow du groupe qu’à partir de 2017.
Les résultats consolidés de Maroc Telecom font également état d’une baisse de 2,1% à 12,3 MMDH de la dette nette consolidée à la date du 31 décembre 2016, représentant 0,7 point de l’EBITDA annuel du groupe. 
Par ailleurs, le Conseil de surveillance de Maroc Telecom proposera à l’Assemblée générale des actionnaires du 25 avril 2017, la distribution d’un dividende ordinaire de 6,36 dirhams par action, représentant un montant global de 5,6 MMDH, soit 100% du résultat net part du groupe au titre de l’année 2016.  Ce dividende serait mis en paiement à partir du 2 juin prochain. 

Libé
Mercredi 1 Mars 2017

Lu 816 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.