Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le marché de l’immobilier se remet lentement sur pied

Ralentissement de l’offre sur le neuf et demande en bonne santé au troisième trimestre




La plateforme Mubawab, spécialisée dans les annonces immobilières, passe au peigne fin les tendances du marché immobilier au Maroc dans la 5ème édition de son « Guide de l’immobilier ».

Selon les données fournies par la publication, l’offre du marché immobilier a accusé un recul de 17% sur le neuf et l’ancien durant le troisième trimestre 2020 ; alors que la demande a rebondi de 12% sur ce même rayon soulignant ainsi un potentiel business remarquable.

Il est à noter que le prix moyen du m² des appartements s’est inscrit en baisse de 2,3% au cours du même trimestre pour s’établir à 9700 DHS, a relevé la plateforme qui s’appuie sur des données issues des annonces publiées sur le portail Mubawab.ma durant la période étudiée.

« En ce qui concerne l’ancien, le prix des appartements a augmenté de 2% et celui des villas a baissé de -5%. Pour le neuf, le prix des appartements a reculé de -2% et celui des villas également de - 12% », a-t-elle souligné dans sa publication.

La plateforme fait également état dans son guide du maintien de la hausse des prix des appartements anciens dans les villes et de son renforcement depuis la sortie du confinement. Après analyse des données recueillies, il ressort que les prix n’ont reculé en août 2020 que dans cinq villes à savoir Bouskoura (- 3%), Casablanca (-1%), Marrakech (-10%), Nouaceur (-3%) et Rabat (-2%).

Selon la publication, « ce segment de biens connaît une grande stabilité dans les villes de Tanger, Fès, Agadir, Berrechid, El Jadida, Mohammedia, Témara et Had Soualem, avec une évolution trimestrielle allant de 2 à 4% ». Mais, à en croire Mubawab, la situation est on ne peut plus différente en ce qui concerne les villas anciennes qui ont été marquées par une chute des prix, sauf dans les villes d’Agadir (2%), Nouaceur (0%) et de Salé (3%), a poursuivi la plateforme précisant que ce segment a subi de grandes variations de prix surtout dans les villes de Fès, Rabat, Bouskoura et Casablanca, avec des évolutions oscillant entre -9% et -10%.

S’agissant des prix des logements neufs, il ressort des mêmes observations qu’ils n’ont pas fait preuve de vigueur au cours du mois d’août accusant même un recul de 5% au cours des trois derniers mois.

Dans son 5ème « Guide de l’immobilier », la plateforme a noté que « la baisse s’est encore une fois faite sentir davantage sur le marché des villas neuves que sur celui des appartements anciens, avec respectivement -12% contre seulement -2%, et ce pour les trois derniers mois».

La même source a, cependant, constaté un accroissement de 8% des niveaux de prix des appartements neufs par rapport à la même période de l’année 2019, attestant ainsi qu’en dépit des fluctuations saisonnières, « la demande se maintient pour ce type de biens, ce qui met une pression sur les prix du marché ».

Selon la plateforme Mubawab, la tendance a retrouvé un cours plutôt normal depuis la baisse drastique de l’offre observée depuis le début de la crise sanitaire et le beau rattrapage du mois de mai.

En effet, le mois d’août a connu une augmentation trimestrielle de 81% de l’offre de logements qui « commence toutefois à ralentir car l’on observe une évolution mensuelle de -17%, ralentissement qui correspond tout à fait à la saisonnalité annuelle que connaît cet indicateur ».

Mais pour Kevin Gormand, CEO et co-fondateur de Mubawab, « nous sommes tout de même 10% au-dessus du niveau de l’offre de logements par rapport à la même période en 2019, ce qui témoigne d’une reprise assez saine du marché », a-t-il fait savoir soulignant que la demande a connu une hausse trimestrielle de +43%, qui se maintient toujours dans le positif avec une évolution mensuelle de +12%.

Toujours en année glissante, il a indiqué qu’« en termes d’évolution annuelle, nous sommes 27% au-dessus du niveau de l’année précédente à la même période ».
A l’entendre, « cette dernière information sur la demande nous permet d’en déduire un potentiel de croissance très positif », a-t-il conclu.

Comme l’a expliqué la plateforme dans son dernier communiqué, précisons que les observations du « Guide de l’immobilier » de Mubawab correspondent à des logements destinés exclusivement à l’habitation et à la vente, annoncés sur son portail entre mai 2020 et août 2020.

Il est à préciser que les biens à usage commercial, les biens fonciers, les fermes, les riads et les biens pour la location sont exclus. Soulignons également que « les prix moyens sont calculés par zone géographique (ville ou arrondissement), dans l’ensemble et pour chacun des segments de marché retenus pour les villas et les appartements, neufs et anciens, sur la base des annonces de vente publiées sur Mubawab.ma », indique-t-on.

Alain Bouithy

​Alain Bouithy
Dimanche 1 Novembre 2020

Lu 500 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.