Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le maire de Liverpool craint des rassemblements sauvages si le foot reprend


Le maire de Liverpool craint des rassemblements sauvages si le foot reprend
Le maire de Liverpool, Joe Anderson, a expliqué jeudi qu'il craignait qu'une reprise de la Premier League, même à huis clos en raison de l'épidémie de Covid-19, entraîne des rassemblements sauvages de supporters près du stade d'Anfield Road.
"Même si les matches se déroulaient à huis clos, il y aurait plusieurs milliers de personnes qui se rassembleraient près d'Anfield", a estimé l'élu interrogé par la BBC.
"Il n'y a pas grand monde qui respecterait ce qu'on leur demande et qui resterait à l'écart du stade. Beaucoup de gens viendraient pour faire la fête, donc je pense que c'est une idée mort-née", a-t-il ajouté.
La Premier League travaille actuellement sur un scénario baptisé "Project Restart" pour disputer les 92 matches de championnat restant et mener la saison à son terme.
Ce plan envisage notamment que les rencontres, réparties entre le 8 juin et le 27 juillet, se jouent dans un nombre de stades limités.
Mais la perspective pour les Reds de remporter leur premier titre de champion depuis 30 ans pourrait inciter leurs supporters à ne pas respecter les mesures de distanciation sociale promues par le gouvernement.
Au terme du dernier match de Premier League disputé le 9 mars dernier, Liverpool comptait 25 points d'avance sur le deuxième, Manchester City, avec 9 rencontres à disputer et donc 27 points à prendre.
"Je pense qu'il serait très difficile pour la police de maintenir les gens à l'écart et de faire respecter la distanciation sociale s'ils font la fête devant Anfield. Ce serait grotesque", a encore poursuivi Anderson, pour qui "la meilleure chose à faire est de clore la saison".
"Il n'en va pas que de Liverpool - ils ont clairement remporté le championnat -- (...) mais au final, il s'agit de santé et de sécurité et de la vie des gens", a-t-il conclu.
Dans un communiqué en fin d'après-midi, Liverpool s'est dit "déçu" des déclarations du maire, pointant "l'absence de preuve pour étayer ses affirmations".
"Ces dernières semaines, nous avons pris contact avec les groupes de supporters qui nous ont informés de leur détermination à respecter les mesures de distanciation sociale", ont affirmé les Reds.
En cas de reprise de la compétition, ce travail avec les supporters et les autres parties prenantes, dont la mairie, se poursuivrait, a assuré le club.
 

Samedi 2 Mai 2020

Lu 505 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS