Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Le film palestinien “200 mètres” , Grand Prix du Festival de cinéma de Saïdia


Libé
Mercredi 2 Mars 2022

Le film palestinien “200 mètres” , Grand Prix du Festival de cinéma de Saïdia
Le long métrage "200 mètres", du réalisateur palestinien Ameen Nayfeh, a remporté le Grand Prix de la 6ème édition du Festival de cinéma de Saïdia «Cinéma sans frontières», qui a pris fin dimanche. L'actrice tunisienne Hind Sabri a obtenu le prix de l’interprétation féminine, pour son rôle dans «Noura’s Dream» de la réalisatrice Hind Boujemaa, alors que l’acteur Rabii Glim a décroché le prix de l’interprétation masculine pour son rôle dans «The Punch» du réalisateur marocain Mohamed Amine Mounna. Ce dernier film a aussi obtenu le prix du jury et une mention spéciale pour la performance de l’acteur Tarik Boukhari. Le long métrage «Les coups du destin» du Marocain Mohamed Lyounssi a été récompensé du prix du meilleur réalisateur, tandis que le prix du meilleur scénario est allé à «La Mora, l'amour au temps de guerre» du regretté Mohamed Ismail. Pour la catégorie des courts métrages, le grand prix «Prix de l’Orange» est allé au film américain «Skin» de Guy Nattiv, alors que le film «Nechba» de Houari Ghoubari a remporté le prix du meilleur scénario et le film «Sticker» de Georgi Unkovski (Macédoine du Nord) a obtenu le prix de la réalisation. La cérémonie de remise des prix de ce festival, organisé par l’Association Al Amal pour la cohabitation et le développement sous le thème «Le cinéma pour espérer un avenir meilleur», s’est déroulée en présence notamment du pacha de la ville de Saïdia, du vice-président de la commune, d’artistes et de plusieurs personnalités. Cette édition a connu la participation de 14 films (7 longs métrages et 7 courts métrages) représentant le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, l’Algérie, la Palestine, la France, l’Espagne, la Macédoine du Nord et les Etats-Unis d’Amérique. Le jury a été présidé par l’actrice Touria Alaoui et comptait pour membres le critique de cinéma Azzedine El Ouafi, le réalisateur Naoufel Berraoui, la réalisatrice Meriem Ait Belhoussain et le poète Mohamed El Mehdaoui. Le programme de cet événement, tenu avec le soutien notamment du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, le Centre cinématographique marocain et la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger, a porté sur des hommages rendus à des figures artistiques et sportives, des conférences, tables rondes et ateliers et des cérémonies de signature d’ouvrages de la poétesse Fatiha Nouhou, de Meriem Ait Belhoussain et d’Azzedine El Ouafi.


Lu 117 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.