Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le déficit commercial augmente de 48,7% à fin juin


Libé
Lundi 8 Août 2022

Le déficit commercial du Maroc a augmenté de 48,7% à fin juin 2022 par rapport à la même période en 2021, pour s'établir à 150,49 milliards de dirhams (MMDH), selon l'Office des changes.

Les importations ont atteint au titre du premier semestre de l’année 2022, quelque 365,56 MMDH contre 253,57 MMDH à fin juin 2021, soit une hausse de 44,2% tandis que les exportations ont augmenté de 41,2% se situant à 215,07 MMDH à fin juin 2022 contre 152,35 MMDH une année auparavant, précise l'Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juin.

Le taux de couverture a, quant à lui, perdu 1,3 point (58,8% contre 60,1%), ajoute la même source.

La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits, fait observer l'Office, notant que les importations des demi-produits ont enregistré une hausse de 55,2%, suite à la forte croissance des achats de l’ammoniac (10,47 MMDH à fin juin 2022 contre seulement 2,85 MMDH à fin juin 2021).

Ainsi, rapporte la MAP, la facture énergétique a plus que doublé s’élevant à 71,48 MMDH à fin juin 2022. Cette évolution fait suite, à la hausse des approvisionnements des principaux produits énergétiques, principalement, ceux en gas-oils et fuel-oils (+19,130 MMDH) due à l’élévation des prix qui ont plus que doublé (9.614DH/T contre 4.719DH/T). En parallèle, les quantités importées ont augmenté de 10,3%.

S’agissant des importations des produits alimentaires, celles-ci ont affiché une hausse de 43,4%, qui est tributaire, essentiellement, de la hausse des achats du blé de 55,1% due à l’effet prix en accroissement de 52,5%.

En parallèle, les quantités importées ont affiché une légère hausse de 1,7%. Les importations de l’orge ont connu également une augmentation importante de +2,829 MMDH (3,17 MMDH à fin juin 2022 contre 341 millions de dirhams (MDH) une année auparavant).

De leur côté, les importations des produits bruts ont augmenté de 82,7% en raison principalement de la hausse des achats des soufres bruts et non raffinés qui ont plus que doublé (+6,9 MMDH).


Lu 431 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Février 2023 - 12:00 L'ONMT et EasyJet signent un accord historique

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS