Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cinéma camerounais en fête au Festival international Cinéma et migrations d'Agadir




Un vibrant hommage a été rendu vendredi soir au cinéma du Cameroun, pays invité d’honneur du 14ème festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une délégation de comédiens, producteurs et réalisateurs de ce pays d’Afrique centrale a été à l’honneur lors d’une soirée marquée notamment par la projection du long métrage "Point de vie" du réalisateur Achille Briche. La délégation est conduite par l’écrivain, réalisateur et cinéaste, Bassek Ba Kobhio, fondateur du Festival « Ecrans noirs» qu'il a créé en 1997 dans son pays avec pour ambition de promouvoir le 7ème art africain.
Dans l’enceinte du Cinéma Rialto, archicomble pour la soirée, ce vétéran du cinéma africain a estimé que l’hommage que le 7 ème art de son pays reçoit au Festival d’Agadir, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est un hymne à la vigueur des relations entre le Maroc et le Cameroun.
 Il est aussi un signe de la force du cinéma dans la promotion des échanges et du dialogue au niveau du continent, a ajouté ce grand cinéaste qui a, à son actif, plusieurs films dont « Sango Malo», son premier en 1991, inspiré de son roman éponyme, "Le grand blanc de Lambaréné", ou encore "Le silence de la forêt". Evoquant la question migratoire, thématique centrale du rendez-vous d’Agadir, Bassek Ba Kobhio a estimé que «si ce festival n’existait pas, il fallait le créer », tellement l’immigration est un enjeu majeur aujourd’hui pour l’humanité, aussi bien pour les pays du Nord que dans les nations du Sud comme en Afrique.
 Le cinéaste, rejoint ensuite sur scène par le producteur et plusieurs membres du casting du film « Point de vie », ont été longuement ovationnés par le public gadiri, ravi de découvrir de grandes figures du cinéma camerounais.
 Au terme de quatre jours de projections de films, de débats et d’ateliers, le rideau est tombé,  samedi soir, sur le Festival international Cinéma et migration avec notamment la remise du Grand prix de cette édition qui récompense les meilleurs films dans la compétition officielle des courts et longs métrages.
 Organisé par l'Association "L'Initiative culturelle", l’évènement a mis en lumière cette année de nombreux Marocains du monde qui brillent dans le monde du 7ème art de même qu'il a célébré un cinéma international créatif et novateur en invitant de jeunes réalisateurs et comédiens à venir présenter leurs œuvres.
Ce festival est initié avec l'appui du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, du ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, du Conseil régional de Sous-Massa, et du conseil provincial d'Agadir.

Libé
Lundi 20 Novembre 2017

Lu 949 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs