Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le boom des marchés du numérique en Afrique


Libé
Vendredi 15 Octobre 2021

Le boom des marchés du numérique en Afrique
Les marchés du numérique en Afrique, tirés notamment par le boom du secteur des télécommunications, vont dépasser les 120 milliards d'euros en 2023, selon une étude de l'Idate, publiée jeudi à l'occasion du sommet Afrique-France à Montpellier.

 Si la croissance de ces marchés cumulés (télécoms, services informatiques,...) était beaucoup plus soutenue avant la crise du Covid-19, avec une moyenne proche de 9% sur la période 2014-2019, elle s'est maintenue à 3% en 2020, à 103 milliards d'euros.

"En dépit de la récession qu'a connue le continent africain, on se rend compte, à l'image de ce qu'ont connu les autres continents, que le numérique s'est particulièrement bien tenu" car "c'était la seule façon de maintenir l'activité économique", souligne auprès de l'AFP Jacques Moulin, directeur général de l'Idate.

Symbole du boom des télécommunications sur le continent, l'explosion du nombre d'abonnés mobiles qui a déjà franchi le cap du milliard depuis 2018.

A l'horizon 2024, le continent, deuxième marché de la téléphonie mobile après l'Asie, devrait afficher, selon l'Idate, près de 1,3 milliard d'abonnés, une progression supérieure à celle enregistrée dans d'autres régions du monde. Soit un taux de pénétration de 96%.
La moitié de ce marché est détenue par cinq grands opérateurs : MTN, Vodafone, Orange, Etisalat et Airtel.

 "En Afrique, le mobile n'est pas juste un outil de communication" mais un outil essentiel "à la vie économique, sociale et dans l'éducation", rappelle M. Moulin.

"Le mobile garde une forte empreinte en Afrique mais cela s'explique aussi en raison d'un déficit en terme d'infrastructure fixes, notamment sur la partie fibre optique", même si des projets sont mis en place en Afrique du Sud ou en Algérie, prévient-t-il.

 "+Fibrer+ l'ensemble du territoire africain n'a pas de sens. En revanche, il faut qu'il y ait des zones d'activités qui soient bien ciblées par les différents gouvernements pour attirer les investisseurs et entrepreneurs", et favoriser l'essor de l'industrie du futur, complète-t-il.
En 2021, le continent devrait compter environ 3,8 millions d'abonnés à la fibre optique, et près de 10 millions à l'horizon 2024, selon les prévisions de l'Idate.
 
 
 


Lu 438 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS