Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC déroule devant son grand public Le Raja assure vers le prochain tour de la LDC


​Mohamed Bouarab
Dimanche 27 Février 2022

Le WAC déroule devant son grand public Le Raja assure vers le prochain tour de la LDC
En se produisant à la maison, le Wydad et le Raja ont bouclé, en cette fin de semaine, sur une bonne note la phase aller des groupes de la Ligue des champions d’Afrique. Samedi, les Rouges ont eu raison des Egyptiens du Zamalek par 3 à 1 (groupe D), alors que la veille, les Verts ont disposé des Guinéens du Horoya Conakry sur le court score de 1 à 0.

Le WAC de ce samedi ne remerciera jamais assez ses supporteurs qui ont poussé l’équipe pour renverser la donne et atteindre l’objectif escompté. D’ailleurs, l’entraîneur du club, Walid Regragui, n’a pas manqué de le faire savoir, soulignant qu’à travers toute sa carrière de joueur et d’entraîneur, il n’a jamais vu un tel public qui n’a pas cessé de donner de la voix.

Une opposition mal entamée par les Casablancais cueillis à froid par des Cairotes qui ont trouvé la faille dès la 3ème minute de jeu. Sur une passe d’Achraf Bencharki, Ahmed Sayed Zizou a exploité le relâchement de la charnière centrale des Rouges, puisque ni Dari ni Farhane n’ont pressé l’attaquant du Zamalek qui a eu tout le temps pour armer son tir et trouver la lucarne.

Une ouverture du score qui n’a pas perturbé pour autant les joueurs wydadis qui, grâce à leur public, ont pris l’ascendant, voyant leurs efforts récompensés à la demi-heure de jeu par l’entremise de Zouheir Moutarraji. Une égalisation qui a redonné confiance aux locaux, ne lâchant plus le morceau jusqu’à parvenir à doubler la mise sur un joli retourné d’Amine Farhane (37è).

Au cours du second half, le WAC a cherché à gérer les débats, sans pour autant laisser l’initiative à l’équipe du Zamalek dont un membre du staff a vu rouge, en s’en prenant à un ramasseur de balles. Un comportement indigne, aussitôt sanctionné par le président du club cairote, Mortada Mansour, qui a limogé les deux responsables de cet acte, le manager général Midhat Abdelhadi et l’entraîneur adjoint, Amir Azmi. Pour Mortada Mansour, « il était inconcevable d’agir ainsi, alors que le Wydad a réservé au Zamalek un bon accueil».

La vague de limogeages du côté du club cairote ne s’est pas arrêtée à ce niveau. L’entraîneur français Patrice Carteron a vu son contrat rompu unilatéralement et ce sera un autre cadre qui dirigera les hommes en blanc le 11 mars prochain lors du match de la 4ème journée face au Wydad.

Un Wydad des grands jours qui a plié le sort de ce match en inscrivant un troisième but sur un contre savamment orchestré et conclu par Yahya Jabrane juste avant le coup de sifflet final.

Après leur contre-performance à Luanda devant les Angolais de Petro Atletico (2-1), tombeurs de leurs compatriotes de Sagrada par 1-0, les Rouge et Blanc confortent leur seconde place de la poule avec six points. Ils talonnent Petro Atletico (7 pts), au moment où ça se gâte pour le Zalamek, troisième avec 2 unités au compteur, devant Sagrada, bon dernier (1 pt).

Comme précité, le Raja a réussi une jolie passe de trois, en assurant une petite victoire par 1 à 0, vendredi au Complexe Mohammed V, face à Horoya Conakry (3ème journée du groupe B).

Poussés par leur public, même s’il n’était pas présent en grand nombre, les Verts ont assuré l’essentiel face à une équipe adverse joueuse qui leur a donné du fil à retordre. Et il a fallu attendre la seconde période (67è) pour que les Rajaouis débloquent la situation par l’intermédiaire de Mohcine Moutawali, déjà buteur lors de la première manche contre la formation sud-africaine d’Amazulu, vainqueur également vendredi des Algériens de l’Entente de Sétif par 1 à 0.

L’essentiel pour le Raja a été fait, à savoir la quasi qualification au stade des quarts de finale. Cette performance devra être exploitée par le prochain entraîneur du club qui succédera au Belge Marc Wilmots. Et c’est le nom de Rachid Taoussi qui circule avec insistance et sa nomination serait attendue incessamment, sachant que le bonhomme connaît bien la demeure après son passage tumultueux au cours de la saison 2015-2016 (11 V, 9 N et 7 D).

Avec un cumul de 9 points et occupant fauteuil de leader, le Raja entrevoit la seconde phase de ce tour de la LDC sous de bons auspices. Les Verts se déplaceront deux fois de suite à Conakry pour jouer le Horoya le 11 mars, avant de croiser le fer avec Amazulu, le 18 dudit mois à Durban alors que le dernier match sera à domicile le 1er avril face à l’Entente de Sétif.

Mohamed Bouarab


Lu 997 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS