Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC décroche haut la main le ticket de la phase de poules de la Ligue des champions

Le Belge Paul Putt, nouveau manager général des Rouges




Devant des gradins du Complexe Mohammed V à Casablanca bien garnis, le WAC n’a fait que dérouler, dimanche, en recevant la formation mauritanienne de FC Nouadhibou pour le compte du match retour du second tour de la Ligue africaine des clubs champions. Les Rouges ont eu besoin de moins d’une mi-temps pour sceller le sort de cette confrontation sur le large score de 4 à 1 et se qualifier, par là même, à la phase de poules, stade qui verra le début des choses sérieuses avec la présence de l’ensemble des grosses écuries du football continental.
Le public wydadi qui s’est déplacé en grand nombre, ne manquant pas de donner de la voix, a eu droit à un Wydad des grands jours qui n’a fait qu’une bouchée de l’équipe championne de Mauritanie. La situation a été débloquée dès la 13ème minute grâce à Mohamed Nahiri sur penalty, avant qu’Ismaïl El Haddad ne double la mise de la plus belle des manières (25è). Le supplice de l’adversaire n’allait pas s’arrêter là, puisqu’Aymane El Hassouni et Ayoub El Kaabi ont rendu l’addition encore plus salée, en inscrivant un troisième et un quatrième buts respectivement aux 26ème et 38ème minutes.
A 4 à 0, les carottes étaient cuites, sachant que le match aller s’était également soldé en faveur des Rouges sur la marque de 2 à 0. Il fallait donc se préserver pour le prochain match de la Coupe Mohammed VI des clubs champions et jouer la seconde période sans fournir de grands efforts, ce qui a donné lieu à un semblant de sursaut d’orgueil de l’équipe mauritanienne qui a pu sauver l’honneur à la 65ème mn.
Une qualification qui n’a pas été commentée par le coach du Wydad, Zoran Manolovich pour la simple raison que la conférence de presse d’après-match n’a pas été tenue faute de sièges dans la salle. Du grand n’importe quoi, ce qui doit faire tache et interpeller les organisateurs de ce type d’évènements d’envergure internationale à agir de façon professionnelle pour ne pas porter atteinte à l’image et au standing du football national.
Le WAC, qui vient de s’attacher les services du technicien belge Paul Putt comme nouveau manager général, rejoint donc le Raja à la phase de groupes. Les Verts qui retrouvent ce stade de la compétition après huit années d’absence, ont obtenu leur ticket aux dépens du club libyen d’Al Nasr de Benghazi, en dépit du fait d’être accrochés samedi à domicile : un partout. Les partenaires de Mohcine Moutawalli, buteur au retour, avaient fait le job à l’aller au Caire après s’être imposés sur le score de 3 à 1.
Il convient de rappeler qu’en Coupe de la Confédération, mission accomplie pour les deux représentants du football national, le Hassania d’Agadir et la Renaissance de Berkane qui ont franchi le cap des seizièmes de finale.  La RSB abordait à la maison le match retour alors qu’elle restait sur une défaite par 3 à 2 devant la formation ghanéenne d’Asanti Gold. Un but suffisait au bonheur des poulains de Tarek Sektoui dont c’était la première sortie aux commandes du club berkani qui a fait mieux, pliant les débats de ce deuxième acte sur la marque de 2 à 0, grâce aux réalisations de Youssoufou Dayou et Zayed Kerrouch.
Finalistes malheureux lors de la précédente édition, les Berkanis sont à un tour de la phase de poules, à l’instar des Gadiris qui, en accueillant les Libyens d’Al Ittihad, se sont contentés d’un nul blanc. Leur qualification est due à l’issue de parité, un partout, forcée lors de la première manche au stade Taeb Mehiri à Sfax.
Dans une déclaration rapportée par la MAP, l’entraîneur du HUSA, Miguel Angel Gamondi, a indiqué que son équipe «a joué une grande première mi-temps et a essayé, crescendo, d’imposer son style de jeu et de créer plusieurs occasions », regrettant « le manque d'efficacité devant les buts ». Et d’ajouter que ses poulains «ne se sont pas portés trop vers l’avant durant la deuxième période. Néanmoins, ils étaient proches de faire trembler les filets avec un tout petit peu d'efficacité».

La CAF se prononcera sur le match Zamalek-Génération Foot

La CAF a décidé de se pencher sur les circonstances entourant le match retour du tour préliminaire de la Ligue des champions Total 2019/2020 entre le Zamalek (Egypte) et Génération Foot (Sénégal) qui devait avoir lieu au cours du week-end dernier.
Les organes compétents de la Confédération africaine de football examinent actuellement le dossier et se prononceront dans les meilleurs délais sur les prochaines étapes.
A signaler que le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des champions est prévu le 9 octobre au siège de la CAF au Caire.

Mohamed Bouarab
Mardi 1 Octobre 2019

Lu 1582 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 20:32 Nayef Aguerd, adaptation express

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek