Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Onze national attendu aujourd’hui à Yaoundé




Le Onze national s’envolera aujourd’hui pour Yaoundé en vue d’affronter samedi prochain son homologue camerounais pour le compte de la première journée du groupe B des éliminatoires de la CAN 2019  qui se déroulera au Cameroun.
Pour cette rencontre, le sélectionneur national Hervé Renard a dû revoir son effectif convoqué au préalable à cause des forfaits de quelques joueurs. Il y a le cas de Soufiane Boufal qui a contracté une blessure après le match amical contre les Pays-Bas, en plus d’Ismaïl El Haddad qui, apparemment, a été écarté du moment qu’il n’a pas encore retrouvé toutes ses aptitudes. Des absences qui ont été comblées par la convocation des sociétaires du FUS, Mohamed Fouzir et Mohamed Nahiri.
A Yaoundé, la sélection marocaine se contentera d’une séance d’entraînement vendredi à partir de 15h30 au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo. Une séance qui devrait être consacrée aux ultimes réglages avant ce match inaugural des éliminatoires de la CAN qui sera sifflé par un trio d’arbitrage éthiopien conduit par Pamlak Tissima.
Pour Hervé Renard, «les Camerounais, on les connaît par cœur, d'autant plus qu'on a eu la chance de les voir évoluer et de remporter la dernière CAN», avait-il affirmé lors du point de presse tenu avant le match test perdu (2-1) contre les Pays-Bas, mercredi dernier au Grand stade d’Agadir. Une défaite dont les leçons semblent avoir bien été retenues par toute l’équipe, à commencer par le sélectionneur qui avait fait savoir que « la partie contre le Cameroun sera une autre paire de manches. Un match en déplacement qui nécessite des joueurs à 100% de leurs capacités athlétiques, car devant les Lions indomptables, ça ne pardonne pas et beaucoup de joueurs ne feront pas le jeûne».
Il y a lieu de rappeler que la sélection marocaine est beaucoup plus chanceuse que d’autres équipes nationales engagées dans ces éliminatoires. En faisant partie du groupe B aux côtés du Cameroun, hôte de l’édition continentale 2019, et du Malawi, l’EN compte deux options en vue de se qualifier : soit terminer leader de la poule, soit se classer deuxième au cas où le Cameroun occuperait la pole position.
Après le match devant la sélection camerounaise, le Onze national devra attendre le 23 mars 2018 pour pouvoir disputer la seconde manche de ces éliminatoires à domicile contre le Malawi. Mais entre-temps, les partenaires de Mbarek Boussoufa devraient mettre le cap sur les qualifications du Mondial FIFA 2018 en accueillant le 28 août prochain le Mali, sachant qu’au cours des deux premières journées, l’EN avait concédé deux nuls blancs face au Gabon à France-Ville et à la Côte d’Ivoire à Marrakech.

Mohamed Bouarab
Jeudi 8 Juin 2017

Lu 791 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls