Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc, un partenaire fiable du Royaume-Uni après le Brexit

Le positionnement géographique du pays en fait une porte d’entrée vers l’Afrique


Libé
Mardi 13 Avril 2021

L’ ambassadeur du Maroc à Londres Abdeslam Aboudrar a mis en exergue, vendredi, les atouts économiques et politiques du Maroc, qui en font un partenaire commercial fiable pour le Royaume-Uni après le Brexit. Intervenant lors d’un webinaire organisé par la Chambre de commerce arabe britannique (ABCC) à Londres, M. Aboudrar a mis en avant le rapprochement stratégique entre les deux Royaumes qui s’est renforcé de manière étroite après le Brexit, en particulier dans les domaines économique, financier et éducatif, avant de citer les divers atouts politiques, géographiques et économiques du Maroc ainsi que les efforts qu’il a déployés en vue de répondre à la crise sanitaire, rapporte la MAP. L’ambassadeur a ainsi souligné que le Maroc jouit d’une stabilité politique grâce notamment à sa politique d’ouverture, à son pluralisme et au rôle actif de sa société civile, notant qu’il dispose aussi de l’une des Constitutions “les plus avancées” dans la région. Cette stabilité est aussisoutenue par l’application et le respect deslois et un large éventail d’actions stratégiques entreprises dans les domaines de la religion, la culture et l’éducation, a-t-il précisé. En outre, le Royaume dispose d’une économie “saine, diversifiée et équilibrée” qui ne repose pas uniquement sur l’exploitation des ressources naturelles mais aussi sur l’industrie, l’agriculture et les services, a noté l’ambassadeur, soulignant l’atout majeur du positionnement géographique du Maroc, qui en fait une porte d’entrée vers l’Afrique, mais aussi un pont entre les civilisations et un trait d’union entre l’Orient et l’Occident. Pour l’ambassadeur, la résilience du Maroc et la force de ses infrastructures ont été largement démontrées dans sa riposte à la crise sanitaire, notant que le Royaume a été parmi les premiers pays à prendre des mesures drastiques pour contenir la pandémie de coronavirus. Il estime ainsi que le Royaume a privilégié le bon sens, la rigueur et l’expertise scientifique dans sa gestion de la crise, d’abord à travers l’instauration d’un confinement général, basé sur un éventail de mesures de prévention. Ensuite, à travers la mise en place du comité scientifique chargé de suivre le développement de la situation épidémiologique et d’apporter l’assise médicale et scientifique aux décisions du gouvernement. Sur le plan économique, le Maroc s’est doté, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, d’un fonds spécial de 10 milliards de dirhams dédié à la la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, a détaillé l’ambassadeur. Il a également noté que le Royaume a pris plusieurs mesures sanitaires portant notammentsur le déploiement du matériel médical et de protection dans les hôpitaux à travers le pays, tout en augmentant rapidement la capacité en lits et celle des services de soins intensifs. Selon M. Aboudrar, “ces efforts ont porté leurs fruits”, soulignant que le Maroc qui fait partie des TOP 15 pays qui ont réussi leurs campagnes de vaccination, connaît actuellement une baisse du taux de contamination de la Covid-19 et du nombre de nouveaux cas. Le diplomate a indiqué, par ailleurs, que le le secteur de l’industrie est parmi ceux les plus stratégiques pour l’économie nationale, mettant en avant les acquis indéniables du Maroc dans les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique. Il a en effet noté que l’industrie automobile marocaine a atteint un niveau de croissance particulièrement remarquable au cours des dernières années, qui s’est confortée par les implantations de groupes étrangers de renom tels que Renault, Yazaki et PSA Peugeot Citroën. Pour ce qui est de l’aéronautique, plus de 140 entreprises opèrent déjà dans le Royaume, alors que le secteur emploie environ 18.000 personnes, a-t-il dit. Ces acquis politiques, économiques et scientifiques sont tant d’atouts qui font du Maroc un partenaire fiable pour le Royaume-Uni après sa sortie de l’Union européenne, a conclu l’ambassadeur, notant que les deux pays doivent faire du Brexit “une opportunité pour raffermir leur liens au service de leurs peuples et économies respectifs”. 


Lu 817 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS