Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc dispose d'une stratégie ambitieuse pour renforcer son leadership en matière d'énergies renouvelables




Le Maroc dispose d'une stratégie ambitieuse pour renforcer son leadership en matière d'énergies renouvelables
La stratégie énergétique, adoptée par le Maroc, ambitionne de renforcer le leadership du Royaume à l'échelle mondiale dans le domaine des énergies renouvelables, a affirmé, lundi à Abou Dhabi, le ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rabbah.
Intervenant lors d'un colloque sur les régimes énergétiques aux niveaux mondial, régional, et local, organisé dans le cadre du Salon et de la conférence internationale d'Abou Dhabi sur le pétrole "ADIPEC-2019", M. Rabbah a souligné que cette stratégie proactive, lancée par SM le Roi Mohammed VI en 2009, vise à concrétiser l'engagement du Maroc à porter à 42% en 2020 et à 52% en 2030 la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national.
Cette stratégie s'assigne aussi pour objectif de réduire la facture énergétique et la dépendance à l'étranger, garantir la sécurité d'approvisionnement avec des prix abordables et lutter contre le changement climatique, a-t-il ajouté, notant que la transition énergétique au Maroc s'appuie sur un fort soutien politique, des sources d'énergies renouvelables abondantes et le développement des infrastructures, des sciences et des recherches, outre la politique de l'interconnexion électrique avec les pays voisins et les partenariats internationaux, rapporte la MAP.
A cet égard, le ministre a appelé à promouvoir les industries liées à l'énergie pour créer davantage d'opportunités d'emploi, soulignant l'ouverture du Maroc sur les nouvelles techniques de stockage intelligent des énergies renouvelables pour faire profiter les marchés nationaux et internationaux.
Et de rappeler que le Maroc oeuvre pour le développement de l'utilisation à grande échelle du gaz à travers l'encouragement des explorations et le recours à ce produit dans la production de l'énergie et l'industrie, notant que le volume des investissements dans le secteur de l'énergie au Maroc s'élève à près de 13 milliards de dollars, ce qui a permis d'attirer nombre de compagnies de différents pays tels les Emirats et l'Arabie saoudite et d'autres d'Asie et d'Amérique.
ADIPEC 2019 accueille pour cette édition plus de 80 ministres, présidents exécutifs et une panoplie d'hommes d'affaires des secteurs du pétrole et du gaz ainsi que des participants des quatre coins de la planète.
Le Salon et la conférence internationale d'Abou Dhabi du pétrole sont une plate-forme d'échange et de promotion des nouvelles stratégies qui sont à même de définir l'avenir du secteur pour les années à venir, dans le sillage de la transition numérique qui s'opère dans le secteur du pétrole et du gaz et la hausse des investissements dans la technologie soutenant l'accélération des processus d'exploration et de production.

Jeudi 14 Novembre 2019

Lu 1196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com