Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc demeure crédible sur le marché financier international

Le Royaume a levé avec succès 3 milliards de dollars


Libé
Jeudi 10 Décembre 2020

Le Maroc vient de réaliser une sortie remarquable sur le marché financier international (MFI), en émettant avec succès un emprunt obligataire d’un montant global de 3 milliards de dollars. L’opération, qui a remporté un franc succès auprès des investisseurs internationaux, marque le retour du pays sur le compartiment du dollar après une absence de 7 ans.

«Le Royaume a émis, le 8 décembre 2020, un emprunt obligataire sur le marché financier international d’un montant global de 3 milliards de dollars en trois tranches», a en effet annoncé le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration qualifiant cette sortie de «remarquable».

Dans un communiqué, publié mercredi 9 décembre dernier, le département dirigé par Mohamed Benchaâboun a affirmé que la première tranche d’une maturité de 7 ans porte sur un montant de 750 millions de dollars et qu’elle a été émise à un spread de 175 pb et un prix de 99,763% offrant ainsi un taux de rendement de 2,412% et servant un coupon de 2,375%.

Portant sur un montant de 1 milliard de dollars, «la deuxième tranche d’une maturité de 12 ans a été émise à un spread de 200 pb et un prix de 99,570% offrant ainsi un taux de rendement de 3,043% et servant un coupon de 3%», a relevé le MEFRA de même source.

S’agissant de la troisième tranche d’une maturité de 30 ans, qui porte sur un montant de 1,25 milliard de dollars, le ministère de l’Economie et des Finances a souligné qu’elle «a été émise à un spread de 261 pb et un prix de 100%, offrant ainsi un taux de rendement de 4% et servant un coupon de 4%».

Pour Attijari Global Research (AGR), filiale du groupe Attijariwafa bank dédiée à la recherche, le succès de cette opération est la preuve que le Royaume du Maroc continue de bénéficier de la confiance des bailleurs de fonds. Une confiance matérialisée par une demande qui atteint les 13 Md$ assortie à des conditions de financement avantageuses, rapporte la MAP qui cite une note de recherche d’AGR dédiée à cette émission.

Comme l’a souligné le ministère dans son communiqué, cette émission a en effet connu un franc succès auprès d’investisseurs internationaux dont 478 ont été servis, le MEFRA relevant que «le livre d’ordre a dépassé les 13 milliards de dollars et l’émission a été ainsi sursouscrite à plus de 4 fois».

Outre le fait de marquer le retour du Maroc sur le compartiment du dollar, cette émission a permis de renouer le contact avec les investisseurs américains, diversifier nos sources de financement et établir de nouvelles références sur la courbe du crédit du Maroc, s’est réjoui le département de l’Economie et des Finances.

Placée auprès des investisseurs de qualité notamment les gestionnaires de fonds, les compagnies d’assurance et les fonds de pension, cette émission a également «reçu un accueil favorable traduit notamment par une large distribution géographique notamment les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient», a poursuivi le MEFRA.

Réalisée sous format 144A/RegS afin de permettre une large participation des investisseurs à travers le monde, cette émission fait suite à un NetRoadshow mené par le ministre Mohamed Benchaâboun et les équipes de la Direction du Trésor et des finances extérieures auprès de la communauté des investisseurs internationaux.

A travers ce NetRoadshow, «ont été mises en exergue la stabilité politique dont jouit le Royaume et la résilience de son cadre macroéconomique ainsi que la portée des réformes menées sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi mettant le Maroc sur le sentier du développement pérenne et de construction d’un Etat de droit, démocratique, moderne et ouvert sur le monde», a fait savoir le ministère.

Dans son communiqué, le MEFRA a ajouté que ce NetRoadshow a en outre «constitué l’occasion de faire part aux investisseurs des mesures économiques et sociales prises par notre pays pour limiter l’impact des effets de la crise sanitaire et impulser la relance de l’économie marocaine».

Alain Bouithy


Lu 967 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS