Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Le “Bibliotobiss ” de l'IFM fait escale dans la province d'Al Haouz


Libé
Lundi 7 Février 2022

Le “Bibliotobiss ” de l'IFM fait escale dans la province d'Al Haouz

Le Bibliotobiss, un projet de bus culturel et multimédia itinérant, porté par l'Institut Français du Maroc (IFM), a fait escale à Dar Taliba (Maison de l’étudiante) de la commune d'Ourika, relevant de la province d'Al Haouz, dans le but de rendre accessible le livre au lecteur.

Le projet, initié en partenariat avec le Conseil municipal d'Ourika et le collectif associatif de la commune, a pour objectif de permettre aux apprenants du monde rural de la province d'Al Haouz de bénéficier des nombreux services proposés par cette bibliothèque mobile, de découvrir le monde culturel virtuel et de développer l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans le domaine de l'éducation.

Né de la volonté d'asseoir les bases d'un échange et d’un dialogue interculturels fructueux, le Bibliotobiss est un conteneur composé d’une bibliothèque (plus de 300 livres en français et en arabe), d’un espace numérique et multimédia avec son dispositif DataCup, d’un espace Micro-Folies et d’un musée numérique présentant de grandes collections muséales françaises et européennes.

Un espace cinéma et une sonorisation (projections plein air, Mashup Table, concerts et productions artistiques), des équipements sportifs viennent compléter le dispositif. Le Bibliotobiss représente une occasion unique d’aller à la rencontre de populations rurales et périurbaines. Opérationnel toute l’année, le bus fera halte dans chacune des 12 régions du Royaume, facilitant l’éducation et la médiation culturelles des jeunes publics.

Ainsi, après une escale d’un mois à Ourika, le Bibliotobiss se rendra à la commune d’Ait Sidi Daoud à l'école Lalla Ghazal dans la province d'Al Haouz.


Bouillon de culture

Théâtre
 
La Fondation Al Mada présente, le 10 février à 19h30 à la Villa des arts de Casablanca, la pièce de théâtre "68, mon amour" avec le comédien Mehdi Pyro.
Ecrite par l'auteur et metteur en scène français, Roger Lombardot, cette œuvre offre un voyage intime à travers un homme qui raconte les étapes essentielles de sa vie et partage son bonheur d’avoir vécu sa jeunesse en 1968. Un parcours construit en huit tableaux de moments d’éveil à la vie, à l’amour, à la passion et aussi de fortes déceptions des chutes dont on se relève plus fort et plus grand.
 
Littérature
 
L'écrivain et professeur Youssef Amine Elalamy vient d'annoncer, sur les réseaux sociaux, la parution de son dernier livre "J’ai fait un dream" aux éditions Le Fennec. Il s’agit d’un livre graphique avec des textes courts illustrés et réalisés en période de confinement.
La Fondation aL Mada -Villa des arts de Rabat organise, le 17 février à 18h à la Villa des arts de Rabat, la présentation du livre "Le Vent de Mogador" de Najib Fassi Fihri. Ce recueil comprend une série de nouvelles qui racontent des histoires particulières ou anodines et qui se déroulent aussi bien au Maroc qu'à l'étranger. A travers ces nouvelles, l'auteur essaye de jeter un éclairage sur des sentiments souvent diffus ou refoulés devant des situations qui mettent les protagonistes devant leurs propres vérités. Le tout enrobé dans des intrigues qui sont à même de capter l'intérêt du lecteur.
 
Musique
 
Le café La Scène à Rabat lance, le 12 février à 19h00, un nouveau rendez-vous musical avec le groupe Kabareh Cheikhats.
Dans Kabareh Cheikhats, des hommes interprètent un répertoire qui parcourt les siècles : celui des cheikhates, ces femmes libres mais marginalisées qui dénoncent les injustices et offrent l'ivresse des chants et des danses du patrimoine populaire marocain. Un hommage plein d'aplomb.


Lu 1030 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >