Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement de la deuxième tranche du Parc industriel intégré d’Agadir



Contribuer à donner un nouvel élan aux investissements industriels dans le Souss-Massa



Le wali de la région SoussMassa, gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, Ahmed Hajji, a présidé récemment, dans la commune de Drarga, la cérémonie de réception des travaux du Parc industriel intégré d’Agadir (tranche 1) et du lancement de la 2è tranche de ce projet. Menée par la Société Al Omrane Souss-Massa, en tant que maître d’ouvrage, la deuxième tranche du projet du Parc industriel intégré s’étend sur 30,7 ha situés dans la commune de Drarga à proximité de la nouvelle Zone d’accélération industrielle SoussMassa (zone Franche), indique un communiqué de la wilaya de la région Souss-Massa. Le projet nécessitera pour les travaux de sa viabilisation une enveloppe globale de 169,5 millions de DH dont une contribution du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique qui s’élève à 45 millions de DH, rapporte la MAP. A terme, cette nouvelle tranche du Parc industriel intégré d’Agadir contribuera à donner un nouvel élan aux investissements industriels dans le Souss-Massa et leur offrira au total 51 lots industriels et deux parcelles dédiées respectivement aux services et aux équipements. L’achèvement des travaux de viabilisation est prévu dans 12 mois maximum. Quant au volet de commercialisation géré dans le cadre de la Commission régionale unifiée de l’investissement, la 2ème tranche du Parc industriel intégré d’Agadir laisse entrevoir de belles perspectives. En effet, le rythme des affectations bat son plein puisque plus de 50% des lots ont déjà été attribués quelques semaines seulement après le lancement de la commercialisation en octobre dernier, soit un investissement prévisionnel de plus de 360 millions de DH et près de 780 postes d’emplois à terme. La première tranche du Parc industriel intégré d’Agadir a également enregistré un grand succès, note la même source, soulignant que les ouvrages de cette première partie ont été achevés en avril dernier après seulement cinq mois de travaux. Porté également par la Société Al Omrane Souss-Massa, en tant que maître d’ouvrage, ce projet qui s’étend sur 35,6 ha abrite 67 lots industriels et deux lots de services. Ses travaux de viabilisation ont nécessité une enveloppe globale de 185 millions de DH dont 56,1 millions de DH financés par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique. Depuis le lancement de sa commercialisation en octobre 2019, la totalité des 67 lots industriels de cette 1ère tranche du Parc a été affectée dans le cadre de la Commission régionale unifiée de l’investissement. Ces affectations sont porteuses d’un investissement prévisionnel de plus de 1,2 milliard de DH et de près de 3.100 postes d’emplois à terme. Avec l’aménagement de ces deux tranches, cette plateforme industrielle “nouvelle génération” se positionne en nouveau modèle du genre, selon le communiqué. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI) au niveau de la région Souss-Massa, et notamment son volet lié à la mise à disposition d’une offre foncière adaptée aux besoins et exigences des industriels nationaux et internationaux. Le coup d’envoi des travaux de cette nouvelle plateforme industrielle coïncide avec la date anniversaire de la déclinaison régionale, sous la Présidence effective de S.M le Roi Mohammed VI en janvier 2018, du Plan d’accélération industrielle pour la région Souss Massa qui vise à donner une grande impulsion à la dynamique économique régionale, à travers la création de nouveaux parcs industriels modernes, d’une Cité de l’innovation et d’un Technopark, favorisant ainsi l’entrepreneuriat et l’investissement régional. En effet, ce programme d’envergure soutient non seulement les industries historiques vecteurs de croissance, mais porte également sur l’innovation et le développement de nouveaux écosystèmes pourvoyeurs d’emplois et d’exportations. Depuis sa mise en œuvre, le PAI du Souss-Massa a enregistré un grand nombre d’engagements d’investissement qui dépassent les 12,5 milliards de DH avec à la clé la création de plus de 33.500 emplois directs à terme (soit plus de 40% de l’objectif initial du PAI fixé à 24.000 emplois). A ce jour, la dynamique industrielle enclenchée par le PAI a permis l’approbation de plus de 260 nouveaux projets industriels et la création effective de près de 2.700 emplois directs.

Libé
Lundi 1 Février 2021

Lu 456 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.