Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La plus ancienne “bouteille à la mer” connue découverte en Australie




Elle avait été jetée à l'eau il y a près de 132 ans: une bouteille contenant un message a été découverte par des promeneurs sur une plage australienne, ce qui en fait le plus ancien exemple connu de "bouteille à la mer".
La bouteille rectangulaire était à moitié enfouie dans le sable près de Wedge Island, à 160 km au nord de Perth, a indiqué dans un communiqué le Western Australia Museum (WAM), l'organisation publique gérant les musées de l'Etat d'Australie-Occidentale.
Elle a été découverte en janvier par une Australienne, Tonya Illman, qui se promenait avec un groupe de six personnes parmi lesquelles figurait la mère du pilote australien de Formule 1 Daniel Ricciardo.
Il a fallu six semaines d'investigations, jusqu'en Allemagne, pour authentifier son origine, et déterminer qu'elle aurait été jetée le 12 juin 1886 dans l'océan Indien à 950 km des côtes par un bateau allemand, le Paula, dans le cadre d'expériences scientifiques visant à comprendre les régimes de courants et améliorer les routes maritimes.
"Il s'agissait d'une jolie bouteille ancienne alors je l'ai ramassée en me disant qu'elle irait bien sur ma bibliothèque", a déclaré Mme Illman, citée dans le communiqué du Western Australia Museum.
"C'est la petite amie de mon fils qui a découvert le message en tentant de vider le sable de la bouteille. La note était mouillée, enroulée de façon serrée et enveloppée dans du fil."
Plus tard, le groupe fit sécher le message avant de le dérouler et de découvrir une inscription imprimée en allemand et des mots écrits à la main, et presque effacés.
Kym Illman, le mari de Tonya, se lança alors dans des recherches sur Internet pour découvrir que le message semblait s'inscrire dans une campagne du Deutsche Seewarte, ou Observatoire naval allemand, qui entre 1864 et 1933 lança à la mer, depuis des navires, des milliers de bouteilles contenant des messages standards que le capitaine du bateau devait compléter, selon le WAM.
A charge pour la personne qui découvrirait le message de le retourner au consulat allemand le plus proche, ou à l'Observatoire basé à Hambourg.
Les Illman informèrent le WAM, qui se mit en relation avec des chercheurs néerlandais et allemands.
"De façon incroyable, des recherches dans les archives en Allemagne ont permis de retrouver le journal météorologique du Paula qui contenait une entrée au 12 juin 1886 écrite par le capitaine, qui indiquait qu'une bouteille avait été jetée à la mer", explique dans le communiqué Ross Anderson, du WAM.
"La date et les coordonnées correspondent exactement à celles du message", a-t-il ajouté en précisant que des examens graphologiques du message et d'autres notes manuscrites du capitaine confirmaient cette concordance.
L'Agence fédérale maritime et hydrographique allemande et les Services météorologiques allemands ont également confirmé l'authenticité du message, selon le WAM. La bouteille sera exposée au Musée maritime de Freemantle.
Les chercheurs pensent que la bouteille fut probablement rejetée sur le littoral australien dans l'année ayant suivi son largage. Elle serait longtemps restée enterrée sous une couche de sable mouillé, ce qui expliquerait sa conservation, avant qu'une tempête ou un autre événement météorologique ne lui permette de revoir la lumière du jour.
Sur les milliers de bouteilles jetées à la mer par les navires allemands en 69 ans, seuls 662 messages revinrent à Hambourg. Celui de Wedge Island est le 663e. Le précédent avait été découvert le 7 janvier 1934 au Danemark.
La plus ancienne "bouteille à la mer" jusqu'alors connue avait été larguée par un chercheur en Mer du Nord en 1906, et retrouvée en Allemagne 108 ans, quatre mois et 18 jours plus tard.

Mercredi 14 Mars 2018

Lu 275 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés