Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Tunisie surclassée par le Sénégal




Le Sénégal a pris la tête du groupe B en dominant dimanche la Tunisie (2-0) et en profitant de l'inattendu nul d'Algérie-Zimbabwe (2-2), signant ainsi le premier résultat positif d'un favori dans la CAN-2017.
Les Lions de la Téranga réalisent une excellente opération en battant un concurrent direct et en profitant du couac de l'autre représentant maghrébin du groupe basé à Franceville.
Sadio Mané, la star du Sénégal, a ouvert la voie d'un penalty (10e), qui avait été provoqué par Abdennour. Mané s'est montré décisif mais le joueur de Liverpool a ensuite eu du mal à exister et à faire valoir son rang de 3e au Ballon d'Or africain 2016.
Et c'est un défenseur, Mbodji, qui a doublé la mise d'une tête sur corner (30e), alors que l'entrant Sarr échouait à tuer le match en envoyant un tir détourné sur la barre tunisienne (65e).
Le premier but a totalement tétanisé les Aigles de Carthage, qui ne sont vraiment rentrés dans le match qu'en deuxième période, mais sans réussite, malgré les inspirations de Khazri et les incursions de Msakni.
Ils se sont heurtés à un gardien adverse, Diallo, qui a remporté ses duels face à Akaichi (59e) et Msakni (75e), et qui a eu la baraka nécessaire quand Mbodji dégageait le ballon... sur son propre poteau (69e).
Les Tunisiens d'Henry Kasperczak auraient aussi sans doute voulu avoir l'aide de la technologie sur la ligne de but, lorsque Khazri tentait le corner direct et que le ballon franchissait la ligne; entièrement ou pas, telle était la question (60e)...
Le Sénégal d'Aliou Cissé fait partie des favoris de l'édition 2017 d'un tournoi qu'il n'a étonnamment jamais remporté, et il y est entré de plain-pied. "Nous avons l'obligation de nous faire pardonner", avait prévenu samedi le capitaine des Lions, Cheikhou Kouyaté, en référence à l'élimination dès le premier tour subie à la CAN-2015.
La Tunisie, elle, avait été éliminée en quart de finale dans des conditions controversées par la Guinée Equatoriale, le pays hôte (2-1 a.p.). Il lui reste deux matches pour se rattraper.

Ils ont dit

Aliou Cissé
(Sélectionneur du Sénégal)  

"On a fait plutôt une bonne première mi-temps. La deuxième mi-temps, ça a été beaucoup plus difficile. La Tunisie, techniquement, on savait que c'était une très belle équipe. Elle l'a été, on l'a vu, mais les garçons ont tenu, on a été costaud. Le résultat est là, on est satisfait, on est content. Parce que le résultat est là. C'est important de gagner le premier match dans une compétition internationale, on l'a fait. La finalité du football, ce n'est pas de dominer, c'est de gagner. La Tunisie nous a dominés par moment. On a eu aussi des moments qui ont été très bien. Et le résultat final, c'est que le Sénégal a gagné 2-0 et c'est ce qui est important dans le football."

Abdoulaye Diallo
(Gardien de but du Sénégal)

"Une équipe doit pouvoir compter sur son gardien autant que sur les autres joueurs. J'ai peut-être eu deux arrêts à faire. Ce n'est pas facile, mais je les ai faits. Le plus important pour nous c'était de gagner. En gagnant, on rentre de la meilleure des façons dans la compétition. Il reste encore deux matches, on sait qu'on n'est pas qualifié. La dernière CAN parle d'elle même. L'homme du match, ce n'est pas le plus important. Le plus important, c'était de gagner, et on l'a fait ce soir."

Henry Kasperczak
(Sélectionneur de la Tunisie )

"On regrette beaucoup après ce match, les nombreuses occasions et un bon jeu, en deuxième mi-temps de l'équipe tunisienne. Pour faire un bon résultat, il faut marquer des buts. Les Sénégalais avaient plus de chance pour marquer sur coup de pied arrêté. Mais ça compte énormément, parce qu'après ce match, ils sont satisfaits avec la victoire."

Riyad Mahrez
(Attaquant de l'Algérie)

"La Coupe d'Afrique, c'est jamais facile. On savait que le premier match contre le Zimbabwe allait être compliqué. On est passé à côté de notre première mi-temps. On a fait une très bonne deuxième. On devait marquer à plusieurs reprises. On a raté beaucoup d'occasions. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Il faut continuer à travailler et faire un bon deuxième match contre la Tunisie."

Georges Leekens
(Sélectionneur belge de l'Algérie)

"On savait bien que le Zimbabwe c'était très difficile. Les deux matches suivants seront tout aussi difficiles. On s'est pourtant concentrés sur le premier match. En deuxième mi-temps, on a réagi comme il le faut. Avec une équipe telle que le Zimbabwe, il faut faire attention chaque minute."

Kalisto Pasuwa
(Entraîneur du Zimbabwe):

"Vous m'avez posé la question de savoir qui était le favori et j'ai répondu le Zimbabwe. Vous avez tous rigolé. Mais dans ce groupe, il n'y a aucune petite équipe. J'espère que ce point obtenu contre l'Algérie va motiver mes joueurs à faire mieux au prochain match contre le Sénégal."

 

Mardi 17 Janvier 2017

Lu 811 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés