Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Juventus est une Vieille Dame coriace




Incroyable suspense et incroyable Juventus ! Alors qu'elle était menée 2-1 sur le terrain de l'Inter Milan à trois minutes de la fin et que le titre semblait alors promis à Naples, l'inusable Vieille Dame a trouvé le moyen de marquer deux buts pour s'imposer 3-2 samedi lors de la 35e journée et conserver son avance en tête de la Serie A.
Cela ressemblait pourtant à un effondrement. Malgré l'ouverture du score de Douglas Costa (13e), malgré l'exclusion du milieu de terrain milanais Vecino (17e), la Juventus était en train de céder.
Icardi d'abord (52e) puis Barzagli contre-son-camp (65e) avaient mis à nu les faiblesses défensives du bloc turinois. Même à 11 contre 10, la Juventus semblait à bout de souffle et d'idées.
Naples alors n'avait qu'un seul point de retard et un match à jouer dimanche sur la pelouse de la Fiorentina, sans doute le club où l'on déteste le plus la Juventus dans toute l'Italie.
Mais en trois minutes, cette Vieille Dame percluse de douleurs et en souffrance a retrouvé sa rage de vaincre, cette habitude de la victoire qui lui a permis d'enchaîner six titres d'affilée et de croire encore à un septième.
A la 87e minute, Cuadrado s'est arraché à droite pour un centre-tir à peine dévié par Skriniar, suffisamment pour que le défenseur milanais trompe son gardien Handanovic.
Et deux minutes plus tard, à la 89e minute, c'est Higuain, l'ancien Napolitain, qui, de la tête sur un coup franc de Dybala, a offert à son équipe trois points venus de très, très loin et qui valent très, très cher. Car avec cette victoire, la Juventus a remis les pieds sur terre à tous ses ennemis et tous ses adversaires, nombreux en Italie, qui rêvaient déjà tout haut d'un scudetto ramené à Naples pour la première fois depuis 1991 et Maradona.
"Ca semblait fini. Comme contre Naples, ça semblait devoir finir sur un nul et on a perdu. C'est une victoire très importante pour le titre. Ça vaut un bout de scudetto mais il reste trois matches", a déclaré Higuain après le match.
Naples a d'ailleurs toujours ses chances et son calendrier reste plus favorable que celui de la Juventus, qui doit encore se déplacer à Rome pour affronter la Roma dans deux semaines lors de la 37e journée.
Mais dès dimanche, les joueurs de Maurizio Sarri n'auront guère d'autre choix que celui de gagner à Florence. Car la Juventus a montré qu'elle ne renoncerait pas.
Ce succès turinois est aussi une excellente nouvelle pour les deux clubs romains, qui se battent avec l'Inter pour les 3e et 4e places, qui enverront directement en phase de poules la saison prochaine.
Victorieuse 4-1 du Chievo Vérone samedi en ouverture de cette 35e journée, la Roma (3e) a pris trois points d'avance sur la Lazio (4e), qui jouera dimanche sur la pelouse du Torino. Elle en compte surtout désormais quatre sur l'Inter.
A trois journées de la fin, le matelas pourrait être suffisant pour retrouver la saison prochaine la Ligue des champions, cette compétition dont les Romains disputeront mercredi face à Liverpool une demi-finale retour où ils ont besoin d'un miracle après le 5-2 concédé au match aller à Anfield.
Sous une forte chaleur, les Romains ont ouvert la marque dès la 8e minute par le jeune Schick, auteur de son deuxième but en deux matches et qui commence à briller au bout d'une saison compliquée.
Dzeko a doublé la mise à la 40e minute sur un centre de Kolarov et la Roma a tranquillement géré le match jusqu'à un penalty concédé par Juan Jesus mais repoussé par Alisson (59e).
Le défenseur brésilien a été expulsé sur le coup, mais même à 10, les joueurs d'Eusebio Di Francesco ont étalé leur supériorité, avec deux nouveaux buts signés El Shaarawy (65e) et Dzeko (67e).
En fin de match, Inglese a réduit la marque d'un beau coup de tête (87e).

Libé
Lundi 30 Avril 2018

Lu 126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés