Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La FIFA inflige une amende à la FRMF




Décidément, le «je t’aime moi non plus» ne cesse de se confirmer au fil du temps entre la FRMF et la FIFA. Celle-ci vient d’infliger à la Fédération marocaine une amende de l’ordre de 65.000 francs suisses (soit un peu plus de 620.000 DH) suite aux agissements de certains supporteurs marocains lors du match Maroc-Espagne ainsi que l’entrée sur la pelouse des membres du staff technique pour protester contre l’arbitre ouzbek qui avait sifflé cette rencontre de la troisième journée de la poule B du Mondial russe.
La délégation marocaine avait protesté énergiquement contre l’arbitrage de Ravshan Irmatov qui, faut-il le reconnaître, a influé sur l’issue de cette confrontation qui s’était soldée sur un match nul, deux partout alors que les partenaires de Noureddine Amrabet ont été tout près d’une victoire historique sur ce gros morceau du football mondial qu’est la Roja.
D’ailleurs, de retour au pays, le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a adressé jeudi dernier une lettre au président de la FIFA, Gianni Infantino, pour faire part de « son indignation devant l'injustice subie par la sélection nationale, suite à des erreurs arbitrales graves ayant entraîné sa sortie prématurée dès le premier tour de la Coupe du monde de football 2018 en Russie». 
Dans sa correspondance, la FRMF a tenu à montrer les erreurs dont a été victime l’EN à travers sept vidéos dont trois lors du match face au Portugal et quatre contre l’Espagne.
Il y a lieu de signaler que la lettre de protestation de la Fédération Royale marocaine de football a été publiée par le site officiel de la FRMF. Sauf que vendredi dernier lors d’un point de presse tenu par le président de la Commission des arbitres de la FIFA, Pierluigi Collina, celui-ci avait fait une déclaration le moins que l’on puisse dire est surprenante. Il avait affirmé que la FIFA n’avait reçu aucune correspondance en provenance de la FRMF et par là «nous n’avons pas de réponse concernant cette affaire». 
Reste à préciser que cette lettre a été adressée par Fouzi Lekjaâ à Gianni Infantino en personne et non pas à la Commission d’arbitrage de la FIFA. 
A souligner qu’au chapitre des sanctions prononcées par la FIFA, outre la FRMF qui a écopé de la plus lourde amende, d’autres pays engagés dans ce Mondial verront leurs associations s’acquitter de certaines sommes d’argent. C’est le cas de la Serbie, du Mexique et de la Russie qui doivent débourser à la FIFA les montants respectifs de 20.000, 15.000 et 10.000 francs suisses.   
 

Mohamed Bouarab
Lundi 2 Juillet 2018

Lu 614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls