Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Colombe blanche accueille le 1er Festival des poètes marocains




L'ouverture de la première édition du Festival des poètes marocains a eu lieu, vendredi soir, à Tétouan. Lors de la cérémonie d'ouverture de cet événement culturel, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI par la Maison de la poésie de Tétouan, un vibrant hommage a été rendu au poète marocain, Moulay Ali Sqali, l'auteur des paroles de l'hymne national. 
Dans une allocution de circonstance, l'historiographe du Royaume, Abdelhak El Mrini, a donné un aperçu sur l’histoire et les différentes étapes ayant émaillé la composition des paroles de l'hymne national marocain. M. Mrini a également souligné l’importance de la créativité poétique de Moulay Ali Sqali qui, a-t-il estimé, constitue un motif de fierté pour l’ensemble des Marocains, tout en mettant en avant les dimensions historiques et la profondeur du sens et de la symbolique de l'hymne national marocain, chanté désormais lors des cérémonies officielles aux niveaux national et international et au cours des différentes manifestations sportives, artistiques et populaires. De son côté, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, a souligné l'importance culturelle et artistique de cette première édition du festival.
Cette manifestation est organisée à l’initiative de la Maison de la poésie de Tétouan, mise en place en vertu d’un accord entre le ministère de la Culture et l'Instance chargée de la Culture et de la Communication de l’Emirat de Chariqa, aux Emirats arabes-unis. L’ouverture de cet espace culturel reflète la profondeur des relations culturelles et d'amitié, ainsi que le partenariat fructueux entre le Maroc et les Emirats arabes unis, a-t-il affirmé. 
Ce festival est "une importante initiative et un nouveau acquis culturel et artistique" qui s’ajoute à la série de manifestations et de rendez-vous organisés à Tétouan, ainsi que dans d'autres villes du Royaume et traduisent le pluralisme linguistique qui caractérise la société marocaine, a-t-il poursuivi, relevant que ces différentes manifestations témoignent également de l'importance accordée au secteur culturel au Maroc, sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI. Pour sa part, le président du Conseil de la Maison de la poésie, Mohamed Lotfi Lamrini, a indiqué que cette première édition sera marquée par la participation des précurseurs de la poésie marocaine contemporaine et de différentes générations de l’écriture poétique au Maroc, aux côtés de poètes d'expression amazighe, arabe, hassanie, anglaise, espagnole et française, précisant que l'Inde, invitée d'honneur de cette édition, est représentée par une délégation conduite par le célèbre poète, Jaouid Akhtar. 

Lundi 1 Mai 2017

Lu 678 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif