Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CCG renforce son positionnement dans le paysage financier marocain

Hausse des crédits garantis et cofinancés à 39 MMDH durant la période 2013-2016




Les crédits garantis et cofinancés ont atteint 39 milliards de dirhams (MMDH) et le nombre des Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) financées s'est chiffré à 18.000, soit le double des objectifs fixés pour la période 2013-2016, a indiqué le directeur général de la Caisse centrale de garantie (CG), Hicham Zanati Serghini.
M. Serghini, qui exposait les réalisations du Plan de développement stratégique 2013-2016 de la CCG durant son 31ème conseil d'administration tenu vendredi dernier, a qualifié de "positifs" les résultats de ce plan, a rapporté un communiqué de la Caisse parvenu jeudi à la MAP.
L’activité "Particuliers" a, pour sa part, réussi à maintenir le cap et atteindre les objectifs arrêtés, soit 22 MMDH de crédits garantis et 112.000 ménages bénéficiaires, selon la CCG.
Au niveau des réalisations qualitatives, la CCG a réussi à renforcer son positionnement dans le paysage financier marocain, à développer son offre-produits et à moderniser ses processus et ses outils de pilotage et de management opérationnel, a fait savoir M. Serghini qui a aussi présenté les axes stratégiques du nouveau plan de développement 2017-2021.
Ce nouveau plan, qui s'articule notamment autour de la consolidation et du développement de l’offre-produits actuelle ainsi que l’identification de nouveaux axes de développement en vue d’encourager l’inclusion financière et de faciliter l’accès des TPME au financement, prévoit également la poursuite du processus de modernisation de l’institution, d'après le communiqué.
La production globale, escomptée à l’horizon 2021, sera portée par la bonne dynamique de l’activité de garantie en faveur des TPME qui en représente le moteur principal, a souligné le patron de la CCG, cité par le communiqué. Pour sa part, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohammed Boussaid, qui présidait la réunion du conseil d'administration, a réaffirmé l’engagement de l’Etat pour le soutien des TPME et des startups innovantes, eu égard à leur potentiel dans la création des richesses et la dynamisation de l’économie.
Il a, à cet égard, rappelé la mise en œuvre par la CCG d'un certain nombre de mesures de soutien en faveur de cette catégorie d'entreprises, à travers notamment les instruments de garantie des crédits bancaires couvrant les différents besoins aussi bien d’investissement que d’exploitation ainsi que des solutions de cofinancement conjoint entre la CCG et le secteur bancaire.
Il a également mis l'accent sur la nécessité d’appuyer le financement de l’amorçage des startups et de l’innovation, à travers le lancement du "Fonds innov invest", visant à assurer un continuum de financement en faveur des porteurs de projets du stade de l’idée jusqu’à la croissance.
M. Boussaid a souligné, à cette occasion, l’importante dynamique enregistrée par la CCG durant la période 2013-2016, grâce au succès de son plan de développement en termes de taux de réalisation des objectifs et d’impact sur l’institution et son environnement.
Ces performances résultent de la forte progression de l’activité en faveur des entreprises et de la poursuite de l’effort consenti pour le renforcement de l’accès au financement du logement social, a-t-il expliqué, annonçant le lancement par la CCG d’un nouveau plan de développement stratégique pour la période 2017-2021 qui lui permettra de jouer un rôle plus proactif et d’anticiper les besoins des TPME et des startups en matière de financement.

Samedi 5 Août 2017

Lu 731 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >