Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La 30ème édition du Rallye Aïcha des gazelles reportée à l'automne prochain


La 30ème édition du Rallye Aïcha des gazelles, initialement prévue en mai, a été reportée jusqu'à l'automne 2021 en raison du contexte sanitaire lié à la pandémie mondiale de Covid-19, apprend-on auprès des organisateurs. "La 30 ème édition du Rallye Aïcha des gazelles du Maroc aura lieu du 17 septembre (vérifications administratives et techniques) à Nice, au 2 octobre 2021 (arrivée officielle) à Essaouira, indique l’équipe organisatrice sur son site. Selon Dominique Serra,fondatrice du Rallye, toute l’équipe du Rallye s'est préparée pour organiser cette édition de la meilleure des manières, "mais les circonstances planétaires ont joué encore contre nous". Le Maroc vient de fermer ses frontières avec la France et l'Espagne pour se prémunir contre une troisième vague de l’épidémie de Coronavirus, a indiqué la fondatrice du Rallye, affirmant qu'il faut comprendre cette décision et l'accepter "si l'on aime autant ce pays que je l'aime". De nouveau reporté, le Rallye Aïcha des gazelles aura lieu du 17 septembre au 2 octobre, date d’arrivée à Essaouira: "C'est notre nouvel objectif que nous devons toutes et tous nous donner, continuer de se préparer (…) et au-delà de tout conserver son énergie !", a souligné Dominique Serra. Le Rallye Aïcha des gazelles du Maroc est le seul Rallye-Raid hors-piste 100% féminin au monde. Unique en son genre depuis 1990, il rassemble chaque année dans le désert marocain, des femmes de 18 à 71 ans de différentes nationalités. Pour sa 30ème édition, une édition anniversaire, le Rallye, qui devait prendre son départ depuis la ville de Nice, doit réunira 419 participantes. Le Rallye développe depuis sa naissance une autre vision de la compétition automobile : pas de vitesse, pas de GPS mais une navigation à l’ancienne, uniquement en hors-piste pour un retour aux sources de l’aventure. Aux commandes d’un 4×4, d’un crossover, d’un crossover hybride, d’un quad, d’un SSV, d’un camion, d’une moto ou d’un véhicule électrique, les participantes doivent surpasser leurs limites et faire preuve de persévérance et de détermination pour parcourir plus de 1500 km, en dunes, avec seulement des cartes, des boussoles, des règles et crayons pour s’orienter et surtout trouver le chemin le plus court en un minimum de temps. Un défi qu'elles sont nombreuses à vouloir relever chaque année depuis une trentaine d'années.

Libé
Mardi 6 Avril 2021

Lu 474 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS