L’univers pictural de Lamiaa Nhari s’invite à Tétouan

Vendredi 10 Mai 2024

« Fils et doigts» est le thème qu’a choisi l’artiste-peintre Lamiaa Nhari pour son exposition individuelle qui se poursuit jusqu’au 18 mai 2024 à la Galerie Bertucci  au sein de l’Ecole des métiers et arts nationaux  «Dar Sanaâ» de Tétouan.

Organisée par la Direction régionale de la culture de Tétouan, cette exposition dont le vernissage a eu lieu le 25 avril 2024, s’inscrit dans le cadre du Mois du patrimoine. Lors de cet événement, Lamiaa Nhari propose une trentaine d’œuvres mettant le caftan au croisement d’autres aspects du patrimoine immatériel marocain comme les bijoux, l'ornementation, le tisserand, la Tbourida, entre autres.

Par le biais de ses œuvres, la plasticienne Lamiaa Nhari met en lumière la richesse et la diversité du patrimoine marocain en proposant une interprétation artistique variée du caftan, franchissant différents angles et styles. Les visiteurs ont ainsi l'opportunité d'apprécier la créativité et le talent de cette artiste inspirée qui s'engage activement dans la préservation du patrimoine culturel et traditionnel du Maroc à travers ses œuvres. Elle offre une perspective unique et tente de valoriser le caftan marocain et ses techniques artisanales, en le reliant à d'autres éléments patrimoniaux comme la «Tbourida», les bijoux traditionnels, les portes des vieilles villes et le zellige de Fès.

Lamiaa Nhari met en avant la diversité culturelle marocaine à travers ses créations, reflétant la richesse de la culture du pays dans le domaine de la mode et de la décoration. Ses œuvres transportent ainsi les spectateurs dans un univers coloré, tissé de fils, de tissus et de broderies, évoquant son environnement familial et sa mémoire d'enfance. Elle crée des pièces uniques alliant savoir-faire traditionnel et modernité et revisite avec audace et créativité des motifs ancestraux. «Pour moi, l'art ancestral marocain est une source inépuisable d'inspiration. Chaque motif, chaque couleur, chaque geste raconte l'histoire de tout un peuple, et c'est ce patrimoine immatériel que je m'efforce de préserver et de sublimer à travers mes créations contemporaines», indique l’artiste-peintre Lamiaa Nhari.

L'engagement de la jeune plasticienne en faveur de la préservation du patrimoine immatériel se concrétise à travers des actions telles que des collaborations avec des artisans locaux pour valoriser leurs savoir-faire et perpétuer des techniques ancestrales menacées de disparition. Dans cet esprit, elle organise régulièrement des expositions et des ateliers interactifs visant à sensibiliser le public à l'importance de sauvegarder le riche patrimoine culturel du Maroc, encourageant ainsi les jeunes générations à s'approprier et à valoriser cet héritage précieux. «Cette passion pour l'artisanat marocain transparaît dans chacune de ses pièces, où elle met un point d'honneur à travailler main dans la main avec les artisans locaux pour préserver et valoriser leur savoir-faire ancestral», poursuit-elle.

En effet, son œuvre se prononce comme un témoignage vibrant de l'importance de préserver et de célébrer les racines culturelles, en vue de les transmettre aux générations futures. En revisitant les arts traditionnels marocains, Lamiaa nous plonge dans un univers où les couleurs vives, les motifs élaborés et les textures variées se combinent pour raconter une histoire riche en symboles et en traditions.

En tant qu'ambassadrice de la culture marocaine, la plasticienne a été invitée à de nombreux événements artistiques et culturels internationaux, notamment en Allemagne, en Espagne et en Italie pour partager son savoir et sensibiliser la jeunesse à l'importance de sauvegarder les racines culturelles. Son influence va au-delà des frontières du Maroc, inspirant ainsi une nouvelle génération d'artistes à s'approprier et à valoriser l'héritage culturel de leur pays.

Ayoub Akil

Libé

Lu 829 fois

Cinema | Livre | Musique | Exposition | Théâtre