Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ oléiculture a le vent en poupe dans l’Oriental


La superficie dédiée à la culture de l’olivier est de 115.000 ha



L' oléiculture dans la ré- gion de l’Oriental a connu une hausse importante en termes de superficie ces dernières années à la faveur de la mise en œuvre d’un ambitieux plan agricole régional. La superficie dédiée à l’oléiculture est passée de 83.000 ha en 2008 à 115.000 ha actuellement, soit une augmentation de 39%, ré- partis sur les provinces d’OujdaAngad, Berkane, Nador, Taourirt, Driouch, Jérada, Guercif et Figuig, indique un rapport de la direction régionale de l’agriculture. Cette hausse a été stimulée par la mise en œuvre du Plan agricole régional, dans le cadre duquel un intérêt particulier a été accordé à l’agriculture solidaire pour lutter contre la pauvreté rurale, explique-t-on de même source. A cet effet, ajoute la direction régionale, un programme de reconversion en arboriculture fruitière avait été lancé fixant pour objectif d’atteindre 153.000 ha de superficie plantée en olivier d’ici 2020. Entre 2010-2016, pas moins de 60 projets PilierII ont été lancés pour un investissement global de 1,3 milliard de DH, dont 23 projets oléicoles (542 MDH). On fait état de 16.770 bénéficiaires. En termes de production, la filière oléicole a connu une nette croissance en passant de 70.000 t en 2008 à 142.244 t lors de la campagne 2015/2016, en hausse de plus de 100%. L’objectif fixé est d’atteindre 237.000 t d’ici 2020, précise le rapport, ajoutant que 90% de la production est destinée à la trituration et à la conserve. Selon la direction régionale de l’agriculture de l’Oriental, des actions soutenues pour le soutien et l’appui aux organisations professionnelles agricoles ont été prises pour concrétiser la vision du ministère de l’Agriculture pour le dé- veloppement des produits de terroir et l’accompagnement de la demande croissante en matière d’huile d’olive de bonne qualité. On cite, dans ce cadre, la mise en place d’une unité de trituration des olives d’une capacité de 60 t/j au profit du Groupement d’intérêt économique (GIE) Ahlaf Taourirt. Une autre d’une capacité similaire est en cours d’installation au niveau de la province de Nador. Le Plan agricole régional pré- voit, rappelle-t-on, la construction de 9 unités de trituration et l’équipement de 10 autres d’ici 2020. Il s’agit également de l’appui à la commercialisation à travers l’amé- lioration du packaging, l’hygiène et la qualité d’huile d’olive. La région compte actuellement 374 unités de trituration dont 49 modernes et 30 conserveries d’olives.

Libé
Mardi 7 Février 2017

Lu 1257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021