Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OIT révise sa Déclaration sur les entreprises multinationales

Objectif : un travail décent pour tous




Quarante ans après l’adoption de la Déclaration originelle, le Conseil d’administration  de l’Organisation internationale du travail (OIT) a procédé à la révision de sa Déclaration historique sur les entreprises multinationales.
Le but de la démarche est de favoriser la contribution des entreprises multinationales à la concrétisation du travail décent pour tous, a indiqué l’agence onusienne. D’autant plus que celles-ci demeurent les principaux moteurs de la mondialisation et continuent de jouer un rôle crucial dans la promotion du progrès économique et social.
La Déclaration révisée « répond aux nouvelles réalités économiques, notamment l’augmentation des investissements internationaux et des échanges commerciaux, et la croissance des chaînes d’approvisionnement mondiales », a expliqué l’OIT dans une note publiée récemment.
L’organisation a affirmé que la nouvelle Déclaration « prend aussi en compte l’évolution depuis la dernière mise à jour en 2006 au sein et en dehors de l’OIT, y compris les nouvelles normes du travail adoptées par la Conférence internationale du travail, les Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme approuvés par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU en 2011, et le Programme de développement durable pour 2030 ».
Comme l’a souligné le directeur général de l’OIT, Guy Ryder,  «la Déclaration sur les entreprises multinationales propose une orientation claire sur la façon dont les entreprises peuvent contribuer à travers leurs opérations à l’échelle mondiale à la concrétisation du travail décent».
A en croire l’OIT, la Déclaration sur les entreprises multinationales s’est ainsi enrichie de principes qui traitent de thèmes particuliers du travail décent relatifs à la sécurité sociale, au travail forcé, à la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle, aux salaires, à l’accès des victimes à des voies de recours et d’indemnisation.
La note de l’agence précise qu’elle fournit aussi des orientations sur les processus de «diligence raisonnable» – en concordance avec les Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme – pour concrétiser le travail décent, pour la création d’emplois décents, d’entreprises durables, pour une croissance plus inclusive et un meilleur partage des bénéfices des IDE, qui sont particulièrement pertinents pour la réalisation de l‘Objectif de développement durable 8.
Selon l’organisation, les principes de la Déclaration sont destinés aux entreprises nationales et multinationales, les gouvernements, les organisations d’employeurs et de travailleurs dans divers domaines. A savoir, l’emploi, la formation, les conditions de travail et de vie, les relations professionnelles et politique générale.  « Ils incluent les principes et droits fondamentaux au travail mais aussi des orientations sur de nombreuses autres facettes du travail décent.. », a précisé l’OIT de même source.
Soulignons enfin que pour encourager l’adhésion de toutes les parties aux principes de la Déclaration sur les entreprises multinationales, le Conseil d’administration de l’OIT a adopté une gamme d’outils opérationnels, y compris un mécanisme de suivi régional, la désignation de points focaux nationaux sur une base tripartite, un dialogue entre entreprises et syndicats, et une procédure d’interprétation des principes de la Déclaration sur les entreprises multinationales.
Pour rappel, la Déclaration sur les entreprises multinationales est le seul instrument mondial traitant de la responsabilité sociale des entreprises et des pratiques opérationnelles durables; elle a été élaborée et adoptée de manière tripartite par les gouvernements, les employeurs et les travailleurs du monde entier.

Alain Bouithy
Mercredi 22 Mars 2017

Lu 1001 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.