Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Inter et la Juventus déjà devant, le derby de Rome sans vainqueur


L'Inter et la Juventus déjà devant, le derby de Rome sans vainqueur
Victorieuse 2-1 dimanche sur la pelouse de Cagliari, l'Inter Milan a rejoint la Juventus en tête du championnat d'Italie, les deux équipes étant les seules avec le Torino à compter six points à l'issue de la 2e journée, qui a aussi vu la Lazio et la Roma se séparer sur un nul 1-1 dans le derby de la capitale. Moins brillante que la semaine dernière face au promu Lecce, l'Inter a donc tout de même mis à profit un calendrier favorable en ce début de saison pour démarrer fort et permettre à Antonio Conte de poursuivre sereinement sa reconstruction de l'équipe.
Les Milanais ont ouvert le score par l'Argentin Lautaro Martinez, mais Cagliari est revenu au score grâce à Joao Pedro. C'est finalement Lukaku qui a offert les trois points aux Nerazzurri en marquant sur penalty à un quart d'heure de la fin. Sur le coup, le Belge a été victime de chants racistes, les mêmes "cris de singe" qui la saison dernière avaient ciblé dans le même stade Moise Kean et Blaise Matuidi lors de leur venue avec la Juventus.
Au classement, l'Inter suit donc le rythme de la Juventus qui, samedi, avait remporté in extremis un duel à couper le souffle contre Naples (4-3). En dehors des deux grands favoris du championnat, la seule équipe à avoir remporté ses deux premiers matches est le Torino. Andrea Belotti et ses équipiers ont en effet été battre dimanche l'Atalanta Bergame (3-2).
Derrière, parmi les équipes à quatre points, on retrouve la Lazio Rome, qui a dominé le derby de la capitale mais a dû se satisfaire d'un match nul 1-1 au bout d'une partie superbe où les frappeurs ont plus facilement visé les poteaux que les filets. Six fois ! Les montants ont tremblé six fois à l'Olimpico. Deux fois pour le malheur de l'AS Rome et quatre fois pour celui de la Lazio, qui pourra au moins s'appuyer sur cette statistique record pour se sentir victorieuse aux points.
L'équipe de Simone Inzaghi a de toutes façons été la meilleure sur le terrain, assez nettement par périodes. Après que ses tifosi ont rendu hommage à Fabrizio Piscitelli, dit Diabolik, un ancien leader Ultra du Virage Nord assassiné cet été à Rome, la Lazio est ainsi rentrée à fond dans la partie et a imposé son rythme. Peu retouchée cet été, déjà très au point physiquement et logiquement confortée par son succès inaugural contre la Sampdoria la semaine dernière (3-0), la Lazio a paru plus sûre d'elle que son éternelle rivale.
Des quatre poteaux qui ont contrarié leur soirée (Leiva, Immobile, Correa et Parolo), les Laziali regretteront surtout la transversale frappée par Immobile, parfaitement lancé pour un duel qu'il aurait dû remporter (25e). La Lazio était alors menée 1-0 après un penalty réussi par Kolarov et obtenu par Dzeko sur une main de Milinkovic-Savic, que le buteur bosnien a peut-être bien visée délibérément (17e). Après une demi-heure à haute intensité, les deux équipes ont ensuite nettement freiné, rattrapées peut-être par la moiteur d'une soirée d'après-orage. Mais en deuxième période, la Lazio a repris sa domination et a logiquement égalisé par Luis Alberto (1-1, 59e) après un ballon perdu par Kolarov.
Des étourderies défensives de ce genre avaient déjà coûté cher aux giallorossi lors de la première journée, avec un nul 3-3 face au Genoa après avoir mené trois fois au score. Dimanche, de nouvelles erreurs assez grossières ont encore entaché la copie défensive de la Roma et le nouvel entraîneur Paulo Fonseca sait parfaitement où est son chantier prioritaire alors que son équipe ne compte que deux points et traîne en deuxième partie du tableau.
 Plus en difficulté encore, la Fiorentina de Franck Ribéry a de nouveau perdu. Après s'être inclinée 4-3 contre Naples, la Viola a perdu 2-1 sur le terrain du Genoa, malgré l'entrée en jeu du Français à 20 minutes de la fin.

Bale sauve le Real à Villarreal puis se fait exclure

Hier indésirable au Real Madrid, l'attaquant gallois Gareth Bale a pris sa revanche avec un doublé providentiel à Villarreal (2-2) dimanche pour la 3e journée du Championnat d'Espagne, sauvant de la défaite l'équipe merengue... avant d'être exclu dans le temps additionnel. Au stade de la Céramique, le Real s'est retrouvé mené à deux reprises sur des buts de Gerard Moreno (12e) et Moi Gomez (74e). Mais à chaque fois, Bale a surgi, d'un plat du pied à bout portant (45e+1) puis d'un tir du gauche à angle fermé (86e), apportant une réponse éclatante à son entraîneur Zinédine Zidane qui souhaitait son départ au mercato d'été. Il a néanmoins entaché son bilan d'un second carton jaune en toute fin de match, synonyme d'exclusion (90e+4), ce qui lui vaudra sans doute d'être suspendu contre Levante mi-septembre, après la trêve internationale. Ce match nul est un moindre mal pour la "Maison blanche" (5e, 5 pts) qui dépasse le FC Barcelone (8e, 4 pts), freiné samedi sur la pelouse du promu Osasuna (2-2). Après trois journées, les deux grands d'Espagne affichent déjà un retard notable sur l'Atlético (1er, 9 pts), seule équipe de Liga à avoir réussi un carton plein avec une victoire renversante contre Eibar dimanche (3-2).

Mardi 3 Septembre 2019

Lu 865 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS