Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IRSEC’2019 planche sur les défis et opportunités actuels et futurs

Agadir accueille la 7ème Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables




La ville d’Agadir s’apprête à accueillir la 7ème édition de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables (IRSEC’2019) du 27 au 30 novembre courant en présence de spécialistes en la matière à l’échelle internationale.
La conférence est organisée par l’Espace méditerranéen de technologie et d'innovation (MSTI) en partenariat avec l’Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN -Partenaire Stratégique), l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), la GIZ, le CNRST, Hydro Québec, et plusieurs autres organismes nationaux et internationaux.
L’IRSEC est considérée  comme la plus grande conférence scientifique en Afrique et la région MENA dans les domaines des énergies renouvelables et durables.
Ce grand rendez-vous scientifique « vise à faciliter la discussion et l'échange des connaissances sur les résultats des recherches les plus récentes, ainsi que sur les défis et opportunités actuels et futurs, dans tous les domaines des énergies renouvelables et durables », soulignent les organisateurs. En effet, le public cible d'IRSEC'19 comprend toutes les personnes intéressées par ce sujet, en particulier les chercheurs, les décideurs, les ingénieurs, ainsi que les spécialistes s'intéressant à toutes les questions liées aux énergies renouvelables et durables.
Selon un communiqué de l’IRSEC, son  champ d'application couvre un large éventail de sujets d'actualité, notamment les technologies des énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, les énergies vertes, le changement climatique, les systèmes énergétiques durables et les réseaux intelligents.
Plus de 400 participants d'une quarantaine de pays seront au rendez-vous et plusieurs ateliers tutoriaux seront animés par des experts de renommée mondiale. Ils seront  consacrés à l’utilisation de l’énergie solaire pour la technologie de dessalement, le traitement de l’eau, le pompage et la réutilisation de l’eau, y compris les sciences et technologies connexes pour développer des technologies efficaces et des infrastructures évolutives répondant aux besoins en eau potable.
Selon les organisateurs, l’IRSEC sera aussi l’occasion pour les universitaires et industriels marocains de présenter leurs travaux de recherche devant des experts, et de dénicher les opportunités de partenariat pour monter et financer des projets et attirer des investissements.  
En plus de sa vocation de forum pour présenter les travaux de recherches liés aux énergies renouvelables, à l'efficacité énergétique et au développement durable, l’IRSEC’19 abordera des thématiques à très forte valeur ajoutée pour le Maroc en général et la région de Souss-Massa en particulier. Dans ce sens, un atelier sur le dessalement de l’eau de mer et une session spéciale sur la valorisation énergétique des déchets sont programmés. En parallèle, un grand espace d’exposition sera aménagé pour accueillir les industriels nationaux et internationaux.
La clôture de la Conférence prévue le 30 novembre, sera marquée par l’attribution du Prix du meilleur article étudiant et celui de la meilleure affiche étudiante.

Hausse du trafic passager du mois d'octobre

Les aéroports du Royaume ont enregistré en octobre 2019, un volume de trafic commercial passager de 2.152.362 passagers contre 1.961.143 passagers accueillis en octobre 2018, soit une hausse de 9,75%.
Un communiqué de l'Office national des aéroports (ONDA) précise que l’aéroport Mohammed V a accueilli 39,24% environ du trafic passager global, soit 844.631 passagers en octobre 2019 contre 803.748 passagers pour la même période de l’année 2018, en évolution de 5,09%.
L’aéroport Marrakech Menara a enregistré une forte hausse de 17,41% en accueillant 596.741 passagers. De même, l’aéroport Tanger Ibn Battouta a signé une croissance à deux chiffres de 22,81% en accueillant 115.154 passagers, rapporte la MAP.
Au cours du même mois, le trafic domestique a enregistré une croissance soutenue de 18,98% avec 272.399 passagers et le trafic aérien international est en hausse de 8,53% et représente 87,34% du trafic global avec 1.879.963 passagers.
Cette progression, relève-t-on, s’explique principalement par la hausse enregistrée par le marché de l’Europe, qui représente plus de 82,22%, avec un taux d’évolution de 9,25%. De même, le marché de l’Amérique du Nord a connu une croissance de 15,72%.
Concernant le trafic mouvements, l’ONDA indique que durant le mois d’octobre 2019, il y a eu 17.801 mouvements d’avions, en hausse de 9,35% par rapport à la même période de l’année écoulée. La part de l’aéroport Mohammed V est de 42,44% de ce trafic, Marrakech Menara de 22,71% et Agadir Al Massira de 7,08 %.
Avec 19.415 mouvements, le trafic des avions commerciaux ayant survolé l’espace aérien marocain a connu, durant le mois d’octobre 2019, une baisse de 6,5% par rapport à la même période de l’année écoulée.
Le fret aérien a, quant à lui, enregistré durant le mois d’octobre 2019 une augmentation de 13,54% par rapport à la même période de l’année précédente. Il s’est établi à 8.352,43 tonnes en octobre 2019 contre 7.356,37 tonnes en octobre 2018.


 

Libé
Mardi 26 Novembre 2019

Lu 1642 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.