Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IPPIEM hors raffinage de pétrole s’est orienté à la baisse après trois mois de hausse

Les indices de la production industrielle et énergétique ainsi que de la distribution d’eau sont restés stables




L’IPPIEM hors raffinage de pétrole s’est orienté à la baisse après trois mois de hausse
L’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» est reparti à la baisse en février 2020, selon des chiffres émanant du Haut-commissariat au plan (HCP).
Il enregistre ainsi sa première baisse de l’année en cours, après trois mois consécutifs de hausse, observée au cours des mois de novembre et décembre de l’année 2019 et de janvier 2020.
En effet, selon des chiffres publiés récemment par le Haut-commissariat au plan (HCP), l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une baisse de 0,1% au cours du mois de février 2020 par rapport au mois de janvier 2020.
Dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois de février 2020, l’institution publique a expliqué que cette baisse résulte de la baisse des prix des «Industries du papier et du carton» (2,3%), des «Industries alimentaires» (0,1% ), de la «Fabrication de textiles» (0,4%) et dans le «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (0,2% ).
A en croire le Haut-commissariat, cette baisse est aussi due à la hausse de 0,1% des prix enregistrée dans la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» et la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements».
Pour rappel, l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage s’était inscrit en hausse de 0,1% au cours des trois derniers mois sus-cités.
On se souvient que l’évolution de cet indice au cours du mois de janvier dernier avait été attribuée à la hausse des prix des «Industries alimentaires » et de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,7%), de la «Fabrication d’équipements électriques» (1,0%), de la «Fabrication de textiles» et de l’«Industrie du cuir et de la chaussure» (0,3%) et de la «Fabrication des produits métalliques à l’exclusion des machines et des équipements» et de l’«Industrie automobile» (0,1%).
Dans une précédente note d’information, le Haut-commissariat avait également expliqué cette hausse par la baisse des prix enregistrée dans la «Métallurgie» (4,1%), dans la «Fabrication de boissons» (0,5%) et dans la «Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique» (0,4%).
Rappelons également que la précédente baisse de l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» avait été enregistrée au cours du mois d’octobre 2019.
Elle avait été observée suite à la baisse des prix de la «Métallurgie» (1,4%), des «Industries alimentaires» et de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,1%) et de la «Fabrication de textiles» (0,9%) ainsi qu’à la hausse des prix enregistrée dans la «Fabrication de boissons» (0,2%).
Comme cela avait été observé tout au long de 2019 et en janvier de l’année en cours, il apparaît que les dernières données statistiques recueillies par le Haut-commissariat ont montré que les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation au cours du mois de février.

Alain Bouithy
Samedi 11 Avril 2020

Lu 1016 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.