Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


L’Espace d’exposition de la mémoire d’Ibn Battouta ouvre ses portes


Libé
Vendredi 4 Février 2022

L'Espace d’exposition de la mémoire d’Ibn Battouta à Borj En-Naâm (Médina de Tanger) a ouvert ses portes jeudi, l'occasion de rendre hommage à ce légendaire personnage tangérois.

Ce site historique, qui était délaissé et dans un état délabré, a été restauré et réhabilité en 2021 par la Société d'aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger (SAPT), dans le cadre du programme de réhabilitation et de valorisation de l’ancienne Médina de Tanger (2020-2024), qui est le fruit de la Haute sollicitude qu’accorde S.M le Roi Mohammed VI à la préservation du patrimoine et à la capitale du Détroit. Il vient ainsi enrichir l’offre touristique et culturelle de la ville de Tanger et améliorer son attractivité à l’échelle nationale et internationale.

"Cet espace d'exposition est dédié à la mémoire d'Ibn Battouta, ce grand voyageur qui a sillonné le monde, et à travers lui on raconte aussi l'histoire du Maroc", a déclaré à la MAP le PDG de la SAPT, Mohammed Ouanaya, notant que ce projet, d'un montant global (réhabilitation et aménagements scénographiques) de 15 millions de dirhams (MDH), s'inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation et de valorisation de l'ancienne Médina de Tanger, initié par S.M le Roi Mohammed VI, et du projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger ville.

Cet espace contribuera, sans aucun doute, au renforcement de l'attractivité touristique de la ville de Tanger, en lui permettant, à terme, d'occuper la place qui lui échoit au niveau de la Méditerranée et à l'échelle internationale, en particulier dans le domaine du tourisme, a-t-il dit.

Pour sa part, le directeur de la SAPT, Driss Benabad, a précisé que cet espace d’exposition accorde une place de choix au célèbre Ibn Battouta, grand voyageur, explorateur, diplomate et homme religieux, qui compte à son actif plus de 29 ans de voyages (entre 1329 et 1354), plus de 100.000 km parcourus et 38 pays visités. "La SAPT a adhéré pleinement à cette dynamique en faisant de ce programme une composante essentielle du projet de reconversion, à travers la réalisation d’un projet ambitieux de restauration et de mise en valeur de la Médina, notamment le Borj En-Naâm, situé au Nord-Ouest de la Kasbah", a-t-il fait savoir, notant que l’ouverture de cet espace et la rénovation du tombeau d’Ibn Battouta permettent aujourd’hui de rendre hommage à ce légendaire personnage tangérois.

Ce projet a pu voir le jour grâce à l’implication et au soutien du wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la contribution de l’ensemble des acteurs concernés, dont les élus, les autorités locales, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), la direction des domaines de l’Etat, la délégation de la culture, les architectes et les acteurs de la société civile, a indiqué M. Benabad, notant que ce projet comporte notamment un espace d'exposition de la mémoire d'Ibn Battouta et une grande esplanade au niveau de ce Borj, qui date du 18è siècle.

Cet espace comporte plusieurs salles où le visiteur est invité à une immersion dans la biographie, les cartes des voyages et les livres d'Ibn Battouta, ainsi que les personnalités rencontrées et les moyens de transports empruntés (chameau, cheval, bateau, caravane et caravansérail et outils de navigation), a-t-il poursuivi.

De son côté, Mohamed Al Jattari, archéologue-restaurateur, a souligné que ce projet a porté notamment sur la conservation et la restauration de toutes les structures de ce site historique, notant que cet espace d'exposition vise à mettre en avant le périple d'Ibn Battouta et à promouvoir le patrimoine culturel et civilisationnel du Maroc.


Lu 2107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >